Santé
 22.04.2020, 20:00

Quelles règles suivre pendant la levée progressive des mesures anti-coronavirus?

chargement
Distance sociale et règles d'hygiène demeurent d'actualité.

Prudence Le confinement devrait s’alléger ces prochaines semaines. Il demeure essentiel de ne pas relâcher l’effort et de respecter les mesures de protection.

Le Conseil fédéral l’a annoncé la semaine dernière, nous devrions pouvoir entamer la levée progressive des mesures de confinement ces prochains jours. Cela ne signifie pas pour autant que la vigilance individuelle puisse se relâcher, bien au contraire!

Le virus est toujours présent. Il faut donc continuer à respecter les mesures d’hygiène et de protection, et ce, pendant plusieurs mois encore.
Dr Christian Ambord, médecin cantonal

«Chaque jour, de nouvelles personnes sont testées positives au Covid-19 en Valais. Donc le nombre total de cas positifs est toujours en augmentation», explique le Dr Christian Ambord, médecin cantonal. Ce qui permet aux autorités de prendre les décisions de déconfinement progressif, c’est ce plateau épidémique que l’on semble avoir atteint. «On observe effectivement que l’augmentation est de moins en moins importante, c’est-à-dire que le nombre de nouveaux cas par jour diminue. On est passés d’une moyenne de plus de 70 nouveaux cas par jour la dernière semaine de mars à moins de 20 nouveaux cas par jour depuis la mi-avril.»

Des personnes seront encore infectées

En comparaison avec la fin du mois de mars, et depuis quelques jours, le nombre de personnes hospitalisées en raison du Coronavirus est également en diminution. Un résultat que l’on doit avant tout au respect des mesures d’hygiène, de distances sociales et de confinement, selon le médecin cantonal. Mais si la progression du virus s’est ralentie, ce dernier est toujours bien présent. «Comme nous devons encore vivre avec, il est primordial de continuer à respecter scrupuleusement les mesures d’hygiène et de protection. Et ce, pendant plusieurs mois encore.»

Ces mesures apparaissent comme la condition sine qua non pour éviter une recrudescence épidémique. Sans le respect des règles préétablies, le retour d’un pic est à craindre. «Nous ne pourrons éviter que de nouvelles personnes soient infectées», affirme le médecin cantonal. Comme elles tomberont malades et que certaines d’entre elles développeront des complications sévères, il est essentiel que les services hospitaliers puissent assurer leur prise en charge.

«Dans les semaines et mois à venir, nous assisterons donc à un difficile jeu d’équilibre entre un retour progressif à une vie normale et la propagation du virus.»

Les bons réflexes pour éviter une deuxième vague

Les mesures de protection recommandées par le Conseil fédéral seront encore d’actualité durant plusieurs mois. «Respecter la distance sociale de deux mètres et se laver  régulièrement les mains sont des habitudes qui doivent toujours faire partie du quotidien des Valaisans. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont aussi toujours interdits, que ce soit dans la sphère publique ou privée.» La police poursuit d’ailleurs ses contrôles.

Exit, donc, les repas en terrasse en famille ou les barbecues entre amis. De même, veillez à mélanger le moins possible de ménages et à conserver constamment une distance de deux mètres en cas de réunions.

«Les plus de 65 ans comme les personnes atteintes de maladies chroniques restent à risque. Le mélange des générations n’est toujours pas recommandé. Les grands-parents doivent donc continuer à se tenir à distance de leurs petits-enfants. C’est difficile, mais c’est le seul moyen de les protéger.»

Les sorties doivent toujours se limiter au strict minimum: faire les courses, se rendre à la pharmacie ou chez son médecin, sur son lieu de travail (si cela est obligatoire) ou auprès d’un proche.

Il est également possible de sortir temporairement de la maison pour se promener ou courir. L’activité physique peut aussi être réalisée à la maison, mais les sports à risque restent à éviter. Particulièrement les sorties à moto qui pourraient engendrer une surcharge du service hospitalier, en cas d’accident: «Même si l’activité des hôpitaux va reprendre normalement, ils devront continuer à soigner des patients Covid-19. Si le système de santé devait être débordé, il ne serait plus possible de prendre en charge de manière adéquate les patients, qu’ils soient ou non atteints du Covid-19.»

Si nécessaire, placez-vous ainsi que vos proches en quarantaine

Le virus reste particulièrement contagieux. Si vous en présentez les symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires, maux de gorge, perte du goût et/ou de l’odorat), vous devez vous placer en auto-isolement pendant au moins dix jours et attendre au moins quarante-huit heures avant la disparition totale des symptômes.

Les proches qui vivent avec vous doivent se mettre en quarantaine. Faites-vous apporter vos courses par votre famille, des amis, des voisins ou un service proposé par votre commune, et continuez à respecter les mesures d’hygiène. Si vous constatez une aggravation de votre état de santé, appelez votre médecin.

Vous pouvez évaluer votre état de santé sur coronacheck.ch ou avec l’application EchoSOS.

Faut-il porter un masque et des gants?

Il n’est pas recommandé aux personnes saines de porter un masque dans l’espace public, comme il sert avant tout à éviter la propagation du virus. Il est conseillé d’en porter en cas de symptômes, si l’on doit sortir de chez soi. Avant de mettre le masque, il est impératif de se laver soigneusement les mains et de bien le positionner (le placer sur la bouche, le replier sur le nez, proche des yeux, l’abaisser pour couvrir le menton, et ne plus le toucher ensuite). Un masque peut être porté huit heures d’affilée au maximum. Le port de gants en caoutchouc est déconseillé car le Covid-19 peut y demeurer. Les professionnels de la santé, parce qu’ils exercent au contact rapproché de divers patients, sont incités à porter gants et masque. Pour tout un chacun, les mesures les plus efficaces restent donc la distance sociale et le fait de se laver régulièrement les mains.

A lire aussi : Coronavirus: les Suisses suivent les règles de l'OFSP à la lettre

 

INFOS PRATIQUES

Durant cette transition…

Je suis une personne saine:

  • Je me lave régulièrement les mains
  • Je maintiens une distance de 2 mètres avec les personnes que je croise
  • Je ne sors de chez moi que si cela est nécessaire (courses, travail, médecin,…)

Je présente des symptômes (toux, fièvre, difficultés respiratoires, maux de gorge, perte du goût et/ou de l’odorat):

  • Je me place en auto-isolement (ne pas utiliser la même vaisselle et le même linge de maison et, si possible, occuper une chambre et une salle de bain individuelles)
  • J’y reste pendant au moins dix jours et jusqu’à quarantehuit heures après la disparition totale des symptômes

Une personne qui vit avec moi présente des symptômes:

  • Elle se place, ainsi que tous les membres du foyer, en quarantaine pendant dix jours et jusqu’à quarantehuit heures après la disparition des symptômes
  • Nous nous organisons pour nous faire approvisionner (membres de la famille extérieurs au foyer, voisins, amis, services proposés par notre commune)
  • Nous continuons à respecter les mesures d’hygiène

Attention: les rassemblements de plus de cinq personnes restent interdits.

 

Les recommandations de l’OFSP pour le port du masque:

  • Avant de mettre le masque d’hygiène, lavez-vous soigneusement les mains, avec de l’eau et du savon ou avec un produit désinfectant
  • Placez le masque avec précaution de manière à couvrir le nez et la bouche, puis le serrer au niveau du nez et abaissez-le sur le menton, afin qu’il épouse bien le visage
  • Ne touchez plus le masque après l’avoir mis. Après chaque contact avec un masque d’hygiène usagé (lorsque vous l’enlevez, par exemple) lavez-vous les mains avec de l’eau et du savon ou avec un produit désinfectant
  • Les masques d’hygiène (type II ou type IIR) peuvent être portés huit heures d’affilée au maximum, même s'ils sont humides

 

Mesures d’isolement si vous vivez avec d’autres personnes:

  • Installez-vous seul dans une chambre, porte fermée, et prenez-y vos repas
  • Aérez régulièrement la pièce
  • Évitez toute visite et tout contact, et ne quittez la chambre que si cela est nécessaire
  • Gardez une distance d’au moins 2 mètres par rapport aux autres personnes du ménage
  • Évitez tout contact avec vos animaux domestiques
  • Utilisez votre propre salle de bains. Si cela n’est pas possible, nettoyez les sanitaires communs (douche, toilettes, lavabo) après chaque usage, avec un désinfectant ménager ordinaire
  • Ne partagez pas vos articles ménagers, ni votre linge de maison (serviettes, literie) avec d’autres personnes. Lavez régulièrement vos vêtements et votre linge de maison, ainsi que ceux des personnes avec qui vous vivez, en machine

 

L’info solidaire

Dans la situation sanitaire hors norme que nous vivons, la rédaction du «Nouvelliste» se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch
 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Chronique santéComment signaler des dysfonctionnements au sein des institutions?Comment signaler des dysfonctionnements au sein des institutions?

Top