Santé
 16.01.2019, 20:00

L'hypertension artérielle, un mal silencieux à prendre au sérieux

chargement
Pour savoir si on souffre d'hypertension artérielle, il faudrait prendre sa pression une fois par an.

Hypertension Cette maladie fréquente ne provoque pas de symptôme. Pour autant, mieux vaut la prendre au sérieux et la traiter pour éviter les dégâts.

L’hypertension artérielle touche environ un adulte sur quatre. C’est une maladie très fréquente. «Le plus souvent, elle passe inaperçue. C’est une maladie silencieuse qui fréquemment ne génère pas de symptômes ni de douleurs», explique le Dr Valérie Duchatelle, médecin adjoint du Service de cardiologie de l’Hôpital du Valais.

Avec le temps, l’hypertension artérielle peut pourtant faire des dégâts sur notre santé. «Lorsque la pression est trop élevée, c’est un peu comme si nous avions un marteau qui tape dans nos artères. Cela les endommage petit à petit», relève le Pr Daniel Teta, médecin chef du Service de néphrologie de l’Hôpital du Valais.

«Aussi, les personnes souffrant d’hypertension artérielle ont deux à dix fois plus de risques de faire une attaque cérébrale, un infarctus et de développer une insuffisance cardiaque. L’hypertension peut aussi endommager les yeux et les reins», continue le Pr Teta.

A lire aussi : Valais: 700 personnes par an victimes d'un accident vasculaire cérébral

Pour savoir si vous souffrez d’hypertension artérielle, il faut tout simplement prendre sa pression une fois par an au minimum. Cela peut se faire lors d’une visite chez son médecin ou à la pharmacie ou encore chez vous avec un appareil spécifique, un tensiomètre.

Rappelons que la pression artérielle permet au sang de circuler dans les vaisseaux pour rejoindre les organes et les tissus. Quand le muscle cardiaque se contracte et éjecte le sang, cela crée une pression plus élevée dans les artères. On l’appelle la valeur systolique. Lorsque le cœur se relâche et se remplit de nouveau de sang, la pression redescend peu à peu. Il s’agit de la valeur diastolique.

Mesurer sa pression

La mesure de ces deux valeurs permet de savoir si la pression est normale ou non. Une pression «normale» est inférieure à 135 (valeur systolique) / 85 (valeur diastolique) mm Hg si on prend une mesure à la maison ou inférieure à 140/90 mm Hg en cabinet. Chez le médecin, le patient est souvent plus stressé et la marge prise est donc un peu plus élevée.

«Pour effectuer une mesure correcte, il faut rester assis, au repos, dix minutes. Ensuite, on prend sa pression en étant assis, dos appuyé, jambes décroisées et les pieds touchent le sol. Il faut prendre au minimum deux mesures à une ou deux minutes d’intervalle. Il ne faut pas avoir bu du café ou de l’alcool avant», explique le Pr Daniel Teta.

Si les valeurs observées sont en dessus de 135/85 mm Hg, mieux vaut consulter son médecin. Il pourra ensuite déterminer s’il y a ou non de l’hypertension en répétant les mesures sur une période déterminée. Plus la maladie est détectée tôt, plus elle sera facile à traiter. Elle n’aura ainsi pas le temps de faire de dégâts sur notre organisme.

Modifier ses habitudes

Lorsque l’hypertension est légère, une modification du style de vie est souvent suffisante pour retrouver une pression normale. «Avant tout, je conseille de diminuer la quantité de sel consommée. Le sel fait grimper notre pression artérielle. En réduisant sa consommation, on enregistre une baisse de la pression artérielle», relève le Pr Teta.

«Nous rencontrons de plus en plus de jeunes souffrant d’hypertension. C’est en grande partie parce qu’ils mangent des plats précuisinés qui sont trop salés», ajoute la cardiologue. A côté de cela, il faut également privilégier une alimentation de type méditerranéenne riche en fruits et légumes (voir encadré). Il est recommandé de limiter la consommation d’alcool et d’arrêter le tabac.

«J’encourage les patients à pratiquer une activité physique régulière. Je recommande une heure trois fois par semaine. Il faut privilégier un sport d’endurance qui va nous faire transpirer ou tout simplement marcher. Les personnes en surpoids devraient tenter de perdre du poids. «En perdant un kilo, la tension diminue de 1,6 point. Pour 5 kilos, cela signifie une baisse de 8 points. Une pression artérielle de 140/90 passe ainsi à 132/82 et se normalise», souligne le Pr Teta.

Si ces changements d’habitude n’ont pas été réalisés ou n’ont pas porté leurs fruits après environ six mois, les médecins vont alors envisager de donner un traitement au patient. «Il existe beaucoup de médicaments. Nous pouvons trouver la bonne combinaison pour chacun. Le traitement doit être bien toléré. Si ce n’est pas le cas, il faut chercher encore la bonne formule avec le médecin», explique le Dr Valérie Duchatelle.

Le traitement doit être pris ensuite à vie pour maintenir une pression normale et éviter les dommages sur la santé. Sachez encore que certaines maladies, comme une atteinte des glandes surrénales, une polykystose rénale ou encore un rétrécissement des artères, peuvent causer de l’hypertension. Dans ces cas, il faut traiter la cause, si possible, et l’hypertension disparaît.

En savoir plus : sur l'hypertension artérielle via la Fondation suisse de cardiologie.

 

Manger sainement peut faire la différence
L’alimentation joue un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Une consommation de sel trop importante peut faire grimper notre tension artérielle. En moyenne, nous en mangeons 10 à 15 grammes par jour, alors qu’il ne faudrait pas dépasser 6 grammes, soit une cuillère à café. «C’est difficile de connaître notre consommation exacte. Il faut dire que le sel se cache partout… dans les produits précuisinés, le pain, les charcuteries, les fromages, etc. C’est important d’en prendre conscience», relève le Dr Valérie Duchatelle, cardiologue.

Comment peut-on limiter sa consommation de sel? L’idéal serait de cuisiner autant que possible des produits frais et de limiter la quantité de sel ajoutée. On peut utiliser des épices, des herbes aromatiques, de l’oignon et de l’ail pour donner plus de goût. Pour ménager votre cœur, privilégiez un régime méditerranéen riche en fruits, légumes, légumineuses, poissons, viandes blanches et également utiliser de l’huile d’olive et de colza dans la préparation des plats.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

GrossesseTrisomie 21 et autres dépistages, on fait le tour des risques et des possiblesTrisomie 21 et autres dépistages, on fait le tour des risques et des possibles

Chronique santéMon médecin peut-il transmettre mes données médicales à un collègue?Mon médecin peut-il transmettre mes données médicales à un collègue?

Santé sexuelleComment parler du porno à ses enfants?Comment parler du porno à ses enfants?

Chronique santéMon médecin peut-il transmettre mes données médicales à un tiers?Mon médecin peut-il transmettre mes données médicales à un tiers?

EpidémieDois-je craindre le coronavirus? Faut-il rester chez soi?Dois-je craindre le coronavirus? Faut-il rester chez soi?

Top