Santé
 19.02.2020, 20:00

Gérer sa consommation d’alcool grâce aux nouvelles technologies

chargement
Gardez votre smartphone à portée de main pour passer la soirée en sécurité.

C'est la fête! A l’ère du tout numérique, divers outils sont au service de la prévention. En voici trois pour vous permettre de fêter carnaval en toute sécurité.

Boire ou conduire, il faut choisir. Ce message est aujourd’hui largement assimilé. La prévention ne s’arrête cependant pas au premier contrôle de police venu et il s’agit pour ses acteurs de renouveler constamment l’offre disponible, quitte à s’acoquiner avec les solutions digitales.

Le label Fiesta l’a bien compris. Sébastien Blanchard, responsable de projet à Promotion santé Valais, l’a découvert à l’occasion du dernier rassemblement des jeunesses valaisannes: «Arrivé sur place, on m’a demandé de passer à la caisse pour récupérer un bracelet. Il ne s’agissait pas d’un bracelet en papier précisant ma catégorie d’âge, comme on a l’habitude d’en voir, mais d’un bracelet électronique de JM Contactless.» La toute jeune entreprise valaisanne propose ce précieux sésame après remise de la carte d’identité. Une différenciation s’opère alors en fonction de sa catégorie d’âge. Un jeune de moins de 16 ans ne pourra ainsi pas acheter d’alcool; un autre, âgé de 16 ou 17 ans, d’alcool fort.

«Chaque vendeur dispose d’un smartphone sur lequel on pose son bracelet pour procéder à l’échange financier. Il est également possible de charger de l’argent directement sur le bracelet, pour payer ses consommations. Ces bracelets représentent ainsi une réelle mesure de protection de la jeunesse, car il est beaucoup plus simple et rapide de l’utiliser que de demander sa carte d’identité à chaque client.»

Le label Fiesta est un label de prévention pour les organisateurs de manifestations, qui touche les thématiques de la vente et de l’abus d’alcool, celle du tabac, de la sécurité, de l’environnement, de l’organisation générale, etc. Pour qu’un événement soit labélisé, il doit respecter une quarantaine de conditions cadre qui sont revérifiées chaque année. Les organisateurs veillent à la prévention et reçoivent, en contrepartie, publicité et offres des prestations des partenaires du label. 80% de la centaine des manifestations valaisannes sont ainsi contrôlées. En savoir plus sur le label

 

Calcul de l’alcoolémie en temps réel

A l’instar de l’entreprise de Liddes, d’autres applications proposent de responsabiliser les consommateurs d’alcool, comme Be My Angel. Ce programme de sensibilisation de l’alcool au volant, créé il y a une quinzaine d’années par la fondation vaudoise contre l’alcoolisme et développé depuis par Promotion santé Valais, met sur pied des stands à la demande des manifestations labélisées Fiesta qui le désirent: des auxiliaires du programme se rendent à l’événement et s’y entretiennent avec les festivaliers qui sont venus en voiture.

«L’objectif est de définir qui est le conducteur et de l’encourager à signer un contrat moral avec les personnes qui l’accompagnent, en s’engageant à ne pas boire pour les ramener en toute sécurité. Il reçoit, en échange, des bons pour des minérales à faire valoir durant la fête. Cette stratégie de prévention par les pairs, c’est-à-dire entre jeunes du même âge, permet d’avoir un impact sur le comportement du conducteur et de ses passagers.»

Parallèlement à ce programme de prévention, une application existe pour déterminer en temps réel l’évolution de sa courbe d’alcoolémie. Elle différencie le sexe, le poids et le volume d’alcool des boissons consommées. En quelques glissements de doigts, il est ainsi possible de savoir quand notre organisme atteint de nouveau le 0 pour mille, et donc, l’heure à partir de laquelle on peut rentrer en toute sécurité.

«Entre 0 et 0,1 pour mille, nous ressentons peu d’effets. A partir de 0,2 pour mille, certaines de nos compétences diminuent déjà… et les risques d’accidents augmentent alors considérablement.» A noter que le site internet bemyangel.ch propose le même calcul, en tenant compte également des consommations alimentaires.

 

Et la consommation de stupéfiants?

On prend plus de risques quand on est masqué. Heureusement, ces outils permettent de s’assurer que la fête reste belle.
Sébastien Blanchard, Chargé de prévention auprès de Promotion santé Valais

Si la prévention autour des abus d’alcool est aujourd’hui conscientisée, et donc, rondement menée, quid de celle touchant à la consommation de stupéfiants? Le programme Nightlife Vaud possède une application qui offre, en plus de messages préventifs concernant la sexualité et la consommation d’alcool, des recommandations au sujet de celle des stupéfiants.

Elle se présente sous la forme d’«alerts drug checking», un système qui permet d’analyser le taux de drogue contenue dans les produits qu’on nous propose en soirée, d’après une base de données avec photos à l’appui. «Plutôt qu’un discours moralisateur, nous cherchons à informer les hypothétiques consommateurs tout en les orientant vers des solutions», explique Sébastien Blanchard.

L’intérêt d’utiliser les nouvelles technologies à titre préventif est ainsi en plein essor. La tendance se généralisera très probablement au sein des manifestations labélisées Fiesta, comme dans le cadre de la dizaine de carnavals labélisés chaque année en Valais.  «Il est toujours difficile de demander sa carte d’identité à quelqu’un qui est déguisé en koala géant. On sait aussi qu’on prend plus de risques quand on est masqué. Ces outils sont utilisables par tous et permettent de s’assurer que la fête reste belle», conclut Sébastien Blanchard.

Le bus de Marius, un nouveau bon plan pour les conducteurs

Depuis le début du mois, une 4e déclinaison de la campagne Fiesta est affichée au bord des routes. Avec le slogan «Tu tiens plus la route? Prends le bon plan, pas le volant!», Promotion santé Valais, la police cantonale ainsi que les partenaires du label sensibilisent les automobilistes aux risques liés à la conduite sous l’emprise de substances, en particulier durant la période de carnaval. Cette campagne mise sur la responsabilité et sur la capacité des automobilistes à trouver des solutions pour ne pas conduire sous l’emprise de telles substances. Les nouvelles technologies ne sont pas oubliées puisque cette campagne sera également diffusée sur les réseaux sociaux, les écrans des bus postaux, ainsi que sur les applications mobiles des médias partenaires.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Chronique santéComment sont protégées mes données personnelles de santé?Comment sont protégées mes données personnelles de santé?

SouffleAtteint de maladie pulmonaire chronique? RespiFit vous soigneAtteint de maladie pulmonaire chronique? RespiFit vous soigne

Bonnes habitudesQuels sont les bienfaits des petits efforts au quotidien?Quels sont les bienfaits des petits efforts au quotidien?

Santé psyAider les élèves en difficulté psychique à achever leur cursus: un défi pour les directeurs du secondaire IIAider les élèves en difficulté psychique à achever leur cursus: un défi pour les directeurs du secondaire II

Chronique santéQuels sont vos droits vis-à-vis de l’utilisation de l’application SwissCovid?Quels sont vos droits vis-à-vis de l’utilisation de l’application SwissCovid?

Top