Santé
 11.03.2020, 18:00

Dois-je craindre le coronavirus? Faut-il rester chez soi?

chargement
Pour enrayer le virus, la solidarité intergénérationnelle est primordiale.

Epidémie Avec l’augmentation de cas en Suisse, la solidarité intergénérationnelle est primordiale. Que faire pour préserver la population la plus à risque de complications en cas d’infection?

Il n’existe, actuellement, aucune vaccination ni aucun traitement spécifique
contre les infections au coronavirus. Est-ce inquiétant? Si vous avez moins de 65 ans et que vous êtes en bonne santé, les conséquences seront les mêmes que pour une grippe saisonnière: un repos forcé accompagné de fièvre pendant plusieurs jours, le temps que ça passe. Mais pour la population la plus à risque, des complications sont à prévoir, pouvant, dans certains cas, mener au décès.

A lire aussi : Coronavirus: toutes les nouvelles d’ici et d’ailleurs en direct

Qui sont les personnes à risque?

Il s’agit des 65 ans et plus, d’ordinaire plus vulnérables que les sujets plus jeunes: «Les seniors ont plus de risques de développer une infection, car leur système immunitaire est plus fragile», explique le médecin cantonal adjoint Cédric Dessimoz, qui précise que «les personnes âgées sont aussi plus souvent atteintes de maladies chroniques, ce qui augmente les risques de complications graves. Les maladies infectieuses peuvent évoluer plus rapidement chez elles, ce qui amplifie les risques de décès.» Vous êtes également considéré comme une personne à risque si vous souffrez de maladies respiratoires chroniques, d’hypertension artérielle, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de cancers ou d’une déficience immunitaire due à certaines maladies ou à certaines thérapies. A noter que le tabac serait un facteur aggravant pour le coronavirus: «Il figure parmi les paramètres qui augmenteraient le risque de décès.»

Peut-on encore rendre visite à ses aïeux?

Si vous présentez des symptômes tels que de la fièvre, de la toux et/ou des difficultés à respirer, il est déconseillé de rendre visite à vos parents ou à grands-parents. De même, le médecin cantonal adjoint recommande de limiter vos visites en EMS au strict minimum. «Si elles sont nécessaires, les visiteurs doivent maintenir une distance avec les résidents et observer des règles d’hygiène strictes: se laver régulièrement et soigneusement les mains avec du savon et éviter tout contact physique tel que les poignées de main.»

Quid de la garde des petits-enfants?

A l’heure actuelle, il n’y a pas de recommandations à ce sujet, sauf si les enfants présentent des symptômes d’états grippaux, auquel cas il vaut mieux ne pas les mettre au contact de personnes âgées. Par mesure de précautions, les grands-parents doivent veiller à garder une distance de 2 mètres, éviter les embrassades et les contacts, et se laver régulièrement les mains.

Transports publics, supermarchés, dois-je rester chez moi?

Selon les dernières recommandations de l’OFSP, les personnes à risque sont invitées à rester autant que possible chez elles. Les personnes âgées peuvent s’adresser à leur commune ou au SECOSS (Service de coordination socio-sanitaire) afin d’en savoir plus sur l’organisation de soins et la livraison de repas à domicile. Les personnes à risque doivent éviter les transports publics aux heures de pointe et faire leurs courses lors des moments de faible affluence (il est possible de consulter l’affluence des supermarchés sur les moteurs de recherche), voire de se tourner vers des solutions alternatives comme le recours aux voisins ou à la famille, les achats de produits commerciaux en ligne et/ou les systèmes de livraison à domicile. Les manifestations publiques, les réunions, les rendez-vous professionnels et privés non indispensables (comme un rendez-vous chez le dentiste ou une réunion de famille) leur sont également à éviter.

Puis-je contracter le virus au contact d’un objet?

«Le mode de transmission du coronavirus est le même que pour la grippe saisonnière: on peut contracter la maladie par échange de gouttelettes (au contact des muqueuses ou sur les mains), en se tenant à moins de 2 mètres d’une personne infectée pendant au moins quinze minutes.»

Il n’y a plus de masques à la pharmacie. C’est grave?

Pour les personnes en bonne santé, le port du masque de protection est inutile, puisqu’il sert au porteur d’un virus afin de ne pas contaminer une personne saine. «Si vous présentez des symptômes comme des difficultés respiratoires, de la toux ou de la fièvre, vous pouvez protéger les autres d’une infection, lorsque vous quittez la maison, en portant un masque de protection. Le port du masque est également utile pour les professionnels de santé en contact avec des malades.» Attention donc au faux sentiment de sécurité que peut suggérer le port d’un masque.

Est-il possible que je contamine quelqu’un sans le savoir?

En Suisse et pour la population en général, il n’existe pour l’heure aucune restriction quant aux lieux à éviter, en dehors des mesures prises par la Confédération pour les manifestations et rassemblements. Le Covid-19 est aussi contagieux qu’un virus de la grippe. La période d’incubation du nouveau coronavirus – soit le laps de temps entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes – est généralement de trois à sept jours. «Elle peut toutefois s’étendre jusqu’à quatorze jours. En ce qui concerne le nouveau coronavirus, il est possible que l’on soit contagieux peu avant l’apparition des symptômes.»

C’est pourquoi, il est important que chacun prenne ses responsabilités pour enrayer sa propagation. Respecter les règles d’hygiène et de conduite permet tout à la fois de se protéger en protégeant les autres. Evitez de vous rendre dans les hôpitaux ou EMS et, de manière générale, auprès de personnes malades. Et suivez les recommandations de l’OFSP. «Actuellement, les possibilités thérapeutiques se limitent à traiter les symptômes. C’est pourquoi les malades sont isolés, afin de protéger les autres personnes. Des recherches pour un vaccin sont en cours.»

En savoir plus : Plus d'infos et de conseils sur le site de l'OFSP

Appeler la hotline ou son médecin?

Les symptômes les plus courants sont la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires. «Ils peuvent être d’une gravité variable. Des symptômes digestifs et oculaires (comme la conjonctivite) ont également été observés chez certains malades», précise le médecin cantonal adjoint. En raison de la progression du virus, les tests de dépistage du Covid-19 ne sont plus systématiquement effectués sur des personnes présentant des symptômes. En cas de fièvre et de toux, il revient donc à chacun de prendre ses responsabilités en se plaçant en auto-isolement à la maison, même en cas de symptômes légers. «Nous invitons ces personnes à ne pas appeler leur médecin pour ne pas surcharger le système de santé, sauf s’il s’agit de personnes à risque, ou en cas de symptômes aigus ou d’aggravation de l’état général.» Dans ces cas particuliers, le médecin traitant indiquera la marche à suivre. Quoi qu’il en soit, ne vous rendez pas au cabinet; appelez toujours avant de vous déplacer. De même, téléphonez aux urgences avant de vous y rendre. La hotline cantonale, supervisée par l’Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS), répond à vos questions tous les jours, de 8 h à 20 h, au +41 58 433 0 144. La hotline de l’OFSP répond aussi à vos questions 24/7 au +41 58 463 00 00.

Comment préserver les autres et soi-même:

 

  • Pensez aux personnes vulnérables: gardez vos distances et privilégiez un contact téléphonique plutôt que physique
  • En cas de symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires), isolez-vous à la maison
  • Si votre cas s’aggrave ou que vous êtes une personne à risque, téléphonez à votre médecin
  • Pour toute autre question appelez la hotline

NB: Les tests de dépistage ne sont plus systématiques afin de venir en aide aux personnes les plus à risque.

A lire aussi : Coronavirus: les cas suspects ne seront plus systématiquement testés

A lire aussi : Coronavirus: origine, durée, application ou efficacité… au fond c’est quoi une quarantaine?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

A table!Alimentation ultratransformée: manger à s’en rendre maladeAlimentation ultratransformée: manger à s’en rendre malade

Maux d’hiverComment se préserver d’un coup de froid. Nos conseils.Comment se préserver d’un coup de froid. Nos conseils.

Chronique santéQu'est-ce qu'un mandat pour cause d'inaptitude?Qu'est-ce qu'un mandat pour cause d'inaptitude?

VaccinGrippe et coronavirus: comment éviter la saturation des hôpitaux?Grippe et coronavirus: comment éviter la saturation des hôpitaux?

heureux événementQuand bébé pointe le bout de son nez, les objets connectés sont aussi utilesQuand bébé pointe le bout de son nez, les objets connectés sont aussi utiles

Top