Un sondage sur le bilinguisme est lancé dans les districts de Sierre et de Loèche

Les districts de Sierre et de Loèche souhaitent promouvoir le bilinguisme parmi leurs citoyens. Mardi, ils ont lancé un sondage populaire dont les résultats pourraient permettre la mise en œuvre, l’an prochain, de mesures de rapprochement concrètes. Le canton salue la démarche.
05 oct. 2021, 17:00
/ Màj. le 06 oct. 2021 à 08:42
Les citoyens des districts de Sierre et de Loèche sont invités à participer à un sondage sur le bilinguisme.

Les districts de Sierre et de Loèche souhaitent profiter de leur proximité géographique pour renforcer le bilinguisme au sein de leur population. Afin de mesurer l’intérêt et les attentes de la région, un sondage est proposé depuis ce mardi à l’ensemble des citoyens majeurs des deux districts. 

C’est la fondation Forum du bilinguisme, basée à Bienne, qui va chapeauter ce «baromètre». A travers 44 questions, celui-ci abordera le bilinguisme à travers l’économie, la formation, les administrations cantonales et communales, la santé, la culture, le sport ou encore le tourisme.

Entendre les revendications du citoyen

«Les citoyens doivent être les moteurs de cette démarche. Nous n’allons pas leur imposer notre vision du bilinguisme, mais plutôt tenir compte de leurs revendications», explique Virginie Borel, directrice du Forum du bilinguisme. Dans un second temps, trois ateliers participatifs seront réalisés. L’objectif? Affiner les résultats du sondage en vue de la mise en œuvre, l’an prochain, de mesures de rapprochement concrètes.

«Via à une démarche similaire menée à Bienne, nous avons amélioré l’accès à des emplois et à des places d’apprentissage pour les travailleurs de la minorité francophone de la ville», illustre Virginie Borel, qui cite aussi l’organisation de cours de langue dans certains clubs de sport. «Les projets mis en œuvre pour Sierre et Loèche dépendront des résultats du sondage.»

A lire aussi: Les districts de Sierre et de Loèche veulent renforcer le bilinguisme au sein de la population

Gageons toutefois que la promotion du bilinguisme à l’école, via des échanges entre élèves ou enseignants, pourrait occuper une place prépondérante. Ministre chargé de l’économie et de la formation, Christophe Darbellay indique que la part des élèves valaisans effectuant un séjour linguistique au cours de leur carrière scolaire est de 10%. «Bien que ce chiffre est en augmentation, il est encore trop faible.» 

Un «énorme défi»

Selon lui, le potentiel pour intensifier les collaborations en matière de formation entre les deux parties du canton est important. «Nous devons notamment poursuivre le travail qui a été fait jusqu’à présent afin de trouver des classes, des enseignants et des familles d’accueil. Il y a fort à parier que la démarche lancée par les districts de Sierre et de Loèche suscitera des vocations.»

Préfet du district de Sierre, Jean-Marie Viaccoz rêve d’une grande région bilingue d’ici à quelques années. Il rappelle que les deux districts collaborent déjà sur plusieurs projets tels que le parc naturel Pfyn-Finges, le CMS ou encore le festival de fanfares. «Le bilinguisme permettra de connaître encore mieux nos voisins et leur culture. C’est un énorme défi.»

Le sondage est disponible en ligne ou au format papier. Il peut être rempli d’ici au 5 novembre. 

par Florent Bagnoud