18.09.2019, 19:00

Mittwoch abend mit Recrosio im Haut-Valais: Binn, le bout du fond de l'extrémité de la fin (6/8)

Premium
chargement
Frédéric Recrosio vous attend pour partir découvrir Binn. On y va?

RAPPROCHER Après Aletsch, Frédéric Recrosio a choisi de découvrir Binn. En car postal, ça fait un peu peur, mais une fois à Binn, le monde est merveilleux.

Il y a un truc avec le Valais que je ne savais pas: il y a toujours plus profond.

Et ce qui est bien, quand on plonge dans les recoins reculés d’un coin perdu, c’est que les autres n’y sont pas! Sans blague, plus tu t’enfonces dedans, moins y en de gens autour.

Binn, c’est tellement la...

À lire aussi...

RAPPROCHERFrédéric Recrosio: «Le Haut-Valais, c’est comme le pop-corn» (intro 1/8)Frédéric Recrosio: «Le Haut-Valais, c’est comme le pop-corn» (intro 1/8)

RAPPROCHERDienstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Ausserberg – Aïe, mes aïeuls ! (2/8)Dienstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Ausserberg – Aïe, mes aïeuls ! (2/8)

RAPPROCHERDienstag mittag für Recrosio im Haut-Valais: du Cholera plein l’assiette (3/8)Dienstag mittag für Recrosio im Haut-Valais: du Cholera plein l’assiette (3/8)

RAPPROCHERDienstag nachmittag mit Recrosio im Haut-Valais: Pirmin, mon idole (4/8)Dienstag nachmittag mit Recrosio im Haut-Valais: Pirmin, mon idole (4/8)

RAPPROCHERMittwoch morgen mit Recrosio im Haut-Valais : Aletsch, le bruit, la dignité (5/8)Mittwoch morgen mit Recrosio im Haut-Valais : Aletsch, le bruit, la dignité (5/8)

Top