29.05.2019, 05:30

Le tunnel du Lötschberg, cette voie vers l’emploi

Premium
chargement
Entre 2000 et 2014, le nombre de pendulaires haut-valaisans a bondi de 238 à 1249. Celui des Valaisans du Centre et du Bas, de 148 à 672.

RAPPROCHER Les Valaisans utilisent avant tout le Lötschberg pour aller travailler dans la capitale fédérale. Depuis l'ouverture du tunnel en 2007, ils ne vont pas plus étudier à la Haute école de Berne, ni se faire davantage soigner à l'hôpital de l'Ile. Reportage.

Gare de Viège, 6 h 53, jeudi dernier. Beat descend de l’Interregio dans lequel il est entré dix minutes plus tôt, à Loèche. Dans quatre minutes, il grimpera dans l’Intercity pour Berne, depuis le même quai. Comme chaque jour, et à l’instar des centaines de pendulaires, usagers des trains de 5 h 54, 6 h 57 et 7 h 28.

A lire aussi : Rapprocher,...

À lire aussi...

Trafic ferroviaireBerne fait volte-face et offre le deuxième tube du Lötschberg au Valais: récit d’une lutte de coulisses hors normeBerne fait volte-face et offre le deuxième tube du Lötschberg au Valais: récit d’une lutte de coulisses hors norme

Top