20.07.2019, 18:00

L’interview «Haut/Bas» de Ramon Zenhäusern et Daniel Yule

Premium
chargement
Daniel Yule et Ramon Zenhäusern évoquent les relations entre le Haut et le Valais romand en attendant le début de la saison d'hiver.

RAPPROCHER Chaque semaine, «Le Nouvelliste» et le «Walliser Bote» proposent une interview croisée de personnalités provenant du Haut et du Valais romand. Aujourd’hui, ce sont les skieurs Daniel Yule et Ramon Zenhäusern qui s’y collent.

Quel est votre niveau de français/allemand?

 

Daniel Yule: Il est plutôt bon. J’arrive à donner des interviews cohérentes en allemand. Par contre, si l’on me demande quel est mon niveau de haut-valaisan, c’est une autre histoire…

Ramon Zenhäusern: Dans ma carrière, j’ai eu beaucoup d’entraîneurs qui parlent le français et aussi des copains de ski bas-valaisans. Ça...

À lire aussi...

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTELes chiffres parlent pour Ruppen et Reynard. Par Herold BielerLes chiffres parlent pour Ruppen et Reynard. Par Herold Bieler

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTECe carnaval qui unit Haut- et Bas-Valaisans. Par David BinerCe carnaval qui unit Haut- et Bas-Valaisans. Par David Biner

Politique valaisanneNon, le Haut ne vote pas toujours à l’opposé du Valais romandNon, le Haut ne vote pas toujours à l’opposé du Valais romand

organisationHockey: ils habitent le Valais romand et se rendent plusieurs fois par semaine à Viège pour s'entraînerHockey: ils habitent le Valais romand et se rendent plusieurs fois par semaine à Viège pour s'entraîner

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTELe Haut-Valais attire, mais pas les médecins. Par Werner KoderLe Haut-Valais attire, mais pas les médecins. Par Werner Koder

Top