Frédéric Recrosio: «Le Haut-Valais, c’est comme le pop-corn» (intro 1/8)

chargement

RAPPROCHER Frédéric Recrosio a accepté de découvrir le Haut-Valais pendant trois jours pour notre thématique «Rapprocher le Haut et le Bas-Valais». Originaire d’Ausserberg par sa mère, il a voulu revoir pour la 2ème fois son village d’origine, rencontrer Pirmin et Peter Bodenmann, voir un glacier qui fond ou encore découvrir la vallée reculée de Binn qui possède un musée unique au monde. On commence avec le pourquoi du comment…

 17.09.2019, 05:30
Premium
"Je suis haut-valaisan par ma maman qui est la fille de Hans qui a marié Henriette tout là-haut avant de descendre à la capitale."

Partout, c’est super.

Partout! Et on s’en rend compte à chaque fois qu’on voyage. Où qu’on aille. En Autriche, au Pérou, au Cambodge ou au Canada, il y aura toujours des gens qui te souhaitent la bienvenue et qui te cuisinent un truc spécial (mais très bon finalement).

Alors je pose la question: pourquoi en serait-il...

À lire aussi...

La chronique du Walliser BoteEgger, Clausen, Schmidt, Rieder ou Grichting. La chronique du «Walliser Bote»Egger, Clausen, Schmidt, Rieder ou Grichting. La chronique du «Walliser Bote»

ChroniqueDans le viseur de Vincent Fragnière: «L’unité cantonale, une histoire d’énergie»Dans le viseur de Vincent Fragnière: «L’unité cantonale, une histoire d’énergie»

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTEUn apéritif pour l’unité cantonale. La chronique d’Armin BregyUn apéritif pour l’unité cantonale. La chronique d’Armin Bregy

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTEComment la Lonza va changer le Haut-Valais. La chronique d’Armin BregyComment la Lonza va changer le Haut-Valais. La chronique d’Armin Bregy

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTERuppen, Imboden et Salzmann. La chronique d’Armin BregyRuppen, Imboden et Salzmann. La chronique d’Armin Bregy

Top