19.09.2019, 19:00

Donnerstag nachmittag mit Recrosio im Haut-Valais: Bodenmann a du talent (8/8)

Premium
chargement
Peter, der einzige.

RAPPROCHER Frédéric Recrosio a terminé son séjour haut-valaisan à Brigue, commune où il était venu comme collégien en 1993 "donner un coup de main" après le débordement de la Saltina. Il en a profité cette fois-ci pour manger avec Peter Bondenmann dans son hôtel.

Après manger, j’ai remonté la Bahnhofstrasse, et en moins de trois minutes, je me suis retrouvé à la fin de la Bahnhofstrasse. C’est petit, Brigue.

Me voilà sur la Dorfplatz. La dernière fois que j’y suis venu, c’était en 1993, quand la Saltina avait débordé et qu’on avait débarqué, avec des camarades collégiens, pour aider les Briguois à...

À lire aussi...

RAPPROCHERFrédéric Recrosio: «Le Haut-Valais, c’est comme le pop-corn» (intro 1/8)Frédéric Recrosio: «Le Haut-Valais, c’est comme le pop-corn» (intro 1/8)

RAPPROCHERDienstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Ausserberg – Aïe, mes aïeuls ! (2/8)Dienstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Ausserberg – Aïe, mes aïeuls ! (2/8)

RAPPROCHERDienstag mittag für Recrosio im Haut-Valais: du Cholera plein l’assiette (3/8)Dienstag mittag für Recrosio im Haut-Valais: du Cholera plein l’assiette (3/8)

RAPPROCHERMittwoch abend mit Recrosio im Haut-Valais: Binn, le bout du fond de l'extrémité de la fin (6/8)Mittwoch abend mit Recrosio im Haut-Valais: Binn, le bout du fond de l'extrémité de la fin (6/8)

RAPPROCHERDonnerstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Brigue, c’est Naters (7/8)Donnerstag morgen mit Recrosio im Haut-Valais: Brigue, c’est Naters (7/8)

Top