Quand j’entends le mot "Culture"...
 06.02.2019, 15:01

Chippis: le cercle théâtral s’envole pour Broadway

chargement
Les comédiens ont même tourné à l'aéroport de Sion.

Culture Huit comédiens rythment une pièce très drôle qui comprend aussi des chants et un court métrage. Plusieurs représentations sont programmées.

La formule du Cercle théâtral de Chippis retenue pour les représentations 2019 ne comprend pas que des répliques. En effet, des chansons et un court métrage ont été prévus pour «Broadway, nous voilà!» de Patrick Haudecœur.

Les grands moyens ont été déployés pour faire rire le public. «Nous avons même tourné un court métrage à l’aéroport de Sion, nous avons très bien été reçus», se réjouit la présidente de la troupe, Céline Genoud. «Nous avons pu notamment bénéficier du soutien d’Air-Glaciers.» Cette réalisation partage le spectacle présenté à la salle de gymnastique. «C’est un sacré défi technique, on a deux décors et seulement six minutes pour se changer.»

La pièce a tout pour plaire. Les huit comédiens ont l’immense chance d’avoir été sélectionnés pour un festival musical dans le célèbre quartier de New York. Ils préparent leur séjour dans leur village. Ensuite, ils s’affairent dans les coulisses de la compétition outre-Atlantique. «On a choisi un vaudeville mais il n’y aura pas d’amant caché dans le placard!»

Mais un remplacement se révélera très problématique. Douze jours avant le départ en Amérique, l’un des interprètes s’est en effet cassé une jambe. Il faut lui trouver par conséquent un successeur de toute urgence. Il y a bien le fils Baradoux qui a deux mains gauches et qui a écrit à trois reprises pour intégrer la chorale.

Qu’inventer en si peu de temps pour ne pas gâcher ce voyage d’une vie? Faire confiance ou preuve d’imagination? Un stratagème va être mis au point. Reste à savoir s’il va fonctionner.

 

Infos pratiques

Les 8, 9, 10, 14, 15, 16 février. Réservations au 079 106 25 75. Informations complémentaires sur www.cercletheatral.ch

 

En savoir plus: Renseignements complémentaires

A lire aussi: Quand un couvent accueille un visiteur inattendu


Top