PDG
 26.04.2018, 11:12

Patrouille des glaciers: pression parlementaire pour le ski-alpinisme

chargement
L'organisation même de la Patrouille des glaciers par l'armée sera remise en question à partir de 2020, parie Benjamin Roduit.

politique Le corps d'élite des gardes-frontières pour le ski-alpinisme sera supprimé l'an prochain. Le Conseil fédéral est inflexible malgré la motion de Benjamin Roduit qui estime que cette décision sera dommageable à la Patrouille des Glaciers.

Le Conseil fédéral veut supprimer l'an prochain le corps d'élite des gardes-frontières pour le ski-alpinisme. Pour des parlementaires de droite comme de gauche, cette décision est dommageable à la Patrouille des glaciers. Le gouvernement reste inflexible.

Dans une motion, le conseiller national Benjamin Roduit (PDC/VS) demande de renoncer à la suppression de ces cinq postes. Dans tous les cas, cette décision doit être reportée jusqu'à ce que les démarches pour la reconnaissance du ski alpinisme comme discipline olympique aient abouti. Le Valaisan a le soutien d'élus UDC, PS, PLR et PVL.

Ne plus former des sportifs d'élite, ne serait-ce que quelques années, revient à sacrifier le ski-alpinisme, selon le motionnaire. Et de douter que les corps d'élite militaires professionnels étrangers veuillent participer à la Patrouille des Glaciers s'ils sont confrontés exclusivement à des patrouilles civiles.

L'organisation même de cette manifestation par l'armée sera remise en question à partir de 2020, parie Benjamin Roduit. Une éventuelle reconnaissance du ski-alpinisme comme discipline olympique n'aurait pas d'incidence sur la décision prise, affirme le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi.

Conscient de l'importance de la Patrouille des Glaciers pour le Valais, le gouvernement entend toutefois fixer d'autres priorités, à savoir la maîtrise des frontières extérieures. Le Valais est particulièrement touché par la migration illégale et la criminalité transfrontalière, note-t-il.

"Les exigences politiques et économiques accrues nécessitent que le Corps des gardes-frontière se concentre sur sa mission de base". Selon le Conseil fédéral, un "compromis acceptable" a été trouvé en concentrant le soutien sur le biathlon et le ski de fond.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Patrouille des glaciersMax Contesse: «On peut imaginer une course supplémentaire au départ d’Arolla»Max Contesse: «On peut imaginer une course supplémentaire au départ d’Arolla»

Top