Opinions

Metal: Michel S(h)ardou et la Java de Baceprot. La chronique de Jean-François Albelda

chargement
 07.06.2021, 23:57
Lecture: 5min
Premium
Jean-François Albelda, responsable Culture au "Nouvelliste".
Accords et désaccords

«Je ne suis pas mort… je dors», dit-il en titre de sa récente autobiographie. Et il raconte des trucs qui feraient presque mentir son personnage de «chanteur de droite», de «réac magnifique». Mais au fil des pages, il appuie aussi le trait de cette plume plus que droitière qui a écrit «Le temps des colonies». Extrait, pour la bonne bouche: «Autrefois à  Colomb-Béchar /J'avais plein de serviteurs noirs / Et quatre filles dans mon lit / Au temps béni des...

À lire aussi...

Accords et désaccords«Friends»: on s’était dit rendez-vous dans dix-sept ans. La chronique de Jean-François Albelda«Friends»: on s’était dit rendez-vous dans dix-sept ans. La chronique de Jean-François Albelda

Accords et désaccordsNations et chansons: ce que soulèvent les drapeaux. La chronique de Jean-François AlbeldaNations et chansons: ce que soulèvent les drapeaux. La chronique de Jean-François Albelda

Accords et désaccordsArt et avatars: allez les bleus! La chronique de Jean-François AlbeldaArt et avatars: allez les bleus! La chronique de Jean-François Albelda

Accords et désaccordsMusique et finitude: Arno, plus beau que jamais. Par Jean-François AlbeldaMusique et finitude: Arno, plus beau que jamais. Par Jean-François Albelda

Accords et désaccordsInaction et créativité: les bienfaits de l’ennui. La chronique de Jean-François AlbeldaInaction et créativité: les bienfaits de l’ennui. La chronique de Jean-François Albelda

Top