Opinions

La chronique de Jacques Cornu: «Le sport, oui, mais après?»

chargement

Parole d’experts L’ancien pilote de Grand Prix Jacques Cornu nous livre sa chronique sur le motocyclisme. Le Neuchâtelois aborde les problèmes liés à la reconversion des pilotes lancés sur le circuit de plus en plus tôt.

 30.09.2021, 19:00
Premium
Jacques Cornu, ancien pilote de Grand Prix.

A l’âge de 18 ans, quand j’ai exprimé à mon père le désir de me lancer dans la musique, sa réponse fut sans équivoque: «Fais d’abord un apprentissage, et ensuite tu entreprendras ce que tu veux!» Une fois mon CFC de mécanicien en poche, c’était la compétition moto qui me fascinait. A ce moment, j’avais 20 ans et surtout un métier pour me retourner si mon projet devait capoter.

Aujourd’hui, la situation a bien changé. A l’instar...

À lire aussi...

ChroniqueQuand la démocratie se délite. Par Fernand MariétanQuand la démocratie se délite. Par Fernand Mariétan

ChroniqueDans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…Dans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…

ChroniqueLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves GabbudLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves Gabbud

ChroniqueConfession intime. Par Philippe BattagliaConfession intime. Par Philippe Battaglia

Time-outSki: le Cervin en arrière-plan lors d’une descente, c’est le jackpot assuré pour ZermattSki: le Cervin en arrière-plan lors d’une descente, c’est le jackpot assuré pour Zermatt

Top