Opinions

L’énergie solaire ou le nouvel or de Gondo. Par Peter Bodenmann

chargement
  13.09.2021, 14:00
Peter Bodenmann, ancien conseiller d'Etat valaisan.
Chronique

Le Conseil fédéral a fait échouer l’accord-cadre avec l’UE sans avoir de plan B. Mais sans accord-cadre, il n’y aura pas d’accord sur l’électricité. En clair, si l’électricité devient une denrée rare, les pays de l’UE n’aideront pas la Suisse qui devra s’approvisionner elle-même.

Malheureusement, personne en Suisse n’a pris la responsabilité de résoudre ce problème. Et la conseillère fédérale en charge ne brille pas en matière de politique énergétique.

Or, pour nous approvisionner, nous aurons besoin de plus d’électricité «d’hiver», 25 milliards de kilowattheures de plus: 8 pour les voitures électriques qui se multiplient, 7 pour les pompes à chaleur qui remplaceront à faible coût le chauffage à mazout ou au gaz et encore 10 lorsque nous fermerons enfin nos centrales nucléaires obsolètes.

En Allemagne, de plus en plus de partis estiment que 2% du territoire doit être utilisé pour des centrales solaires et des parcs éoliens pour réaliser une conversion écologique rapide. L’Allemagne doit servir d’exemple à la Suisse et au Valais.

Notre canton dispose des meilleures conditions pour l’énergie solaire. A plus de 2000 mètres, il est possible de produire 200 kilowattheures d’électricité par mètre carré de terrain et par an avec des cellules solaires bifaciales. La moitié de cette énergie est produite en hiver. Le Valais a une superficie de plus de 5200 km2. Deux pour cent de celle-ci correspond à 10 millions de m2. Le Valais peut donc potentiellement produire deux fois plus d’électricité avec le solaire que l’hydraulique.

Il est encourageant de constater que le conseiller aux Etats Beat Rieder est favorable aux centrales solaires alpines bifaciales. A Berne, la commission en charge du dossier de l’électricité a examiné une première proposition de ce dernier. En Valais, la députée socialiste Doris Schmidhalter-Näfen a déposé une interpellation demandant aux deux conseillers d’Etat en charge du dossier – Roberto Schmidt et Franz Ruppen – de se réveiller en matière de centrales solaires.

Mais le plus encourageant se passe du côté de Gondo, où des propriétaires fonciers privés – le plus grand d’entre eux a une superficie de 2 millions de m2! – veulent produire de l’énergie solaire en collaboration avec des tiers. La commune les soutient. Alpiq aussi est prêt à investir dans l’énergie solaire. Parce que le nouveau courant solaire valaisan est deux fois moins cher que le nouveau courant hydroélectrique valaisan. Et, contrairement aux petites centrales hydroélectriques, il fournit la moitié de l’électricité en hiver.

Nos grands-pères et arrière-grands-pères n’ont pas pu participer à la construction d’usines comme la Grande Dixence parce que le canton était pauvre. Cela ne doit pas se produire une deuxième fois. A mon avis, Gondo va déclencher l’avalanche solaire.



Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

La honte est-elle une opportunité? Par Peter BodenmannLa honte est-elle une opportunité? Par Peter Bodenmann

ChroniqueJoe Biden est meilleur que je ne le pensais. Par Peter BodenmannJoe Biden est meilleur que je ne le pensais. Par Peter Bodenmann

ChroniqueLe TCS recommande l’achat de voitures électriques. Par Peter BodenmannLe TCS recommande l’achat de voitures électriques. Par Peter Bodenmann

Top