Opinions

Emmaisonnée. Par Abigail Seran

chargement
 04.03.2021, 10:00
Premium
Abigail Seran, écrivaine et chroniqueuse.
Chronique

J’ai adoré le premier confinement. Soudain tout s’est arrêté. Mon agenda débordant, qui transformait tout événement en corvée pour cause d’excès, s’est vidé d’un coup. En quelques heures, ma famille a réorganisé les espaces de vie. Qui dans le bureau, qui sur le palier avec la table de la buanderie, nouvel espace de sport, notre maison, jusqu’ici désertée la journée, est devenue, en quelques aménagements, aussi bien lieu de vie, d’étude, de travail que de loisirs. Ce fut léger, rythmé par les...

À lire aussi...

ChroniqueFéministe n’est pas un gros mot. Par Abigail SeranFéministe n’est pas un gros mot. Par Abigail Seran

Top