Opinions

«Deux semaines dans ma bulle sud-africaine»: la chronique de Lea Sprunger (athlétisme)

chargement

parole d’experts Chaque semaine, un sportif nous livre la vision de son sport et l’analyse de sa semaine. L’athlète vaudoise Lea Sprunger raconte son stage en Afrique du Sud, au chaud et au soleil et avec toutes les mesures sanitaires qui s’imposent.

 28.01.2021, 19:00
Premium
Lea Sprunger était en stage en Afrique du Sud, en janvier.

«Etre dans sa bulle»: voilà une phrase bien spécifique au sportif d’élite! S’il veut pouvoir «performer», l’athlète doit se placer dans sa «bulle». Impénétrable, imperméable! En temps de Covid, cette dimension de «bulle» prend tout son sens. Tout un système se met en place afin que les sportifs, en groupe, puissent se protéger, tout en ayant accès aux meilleures conditions d’entraînement.

Car, oui, sans vouloir chercher à me justifier, nous avons besoin, nous autres athlètes, de chaleur et de soleil...

À lire aussi...

ChroniqueMalaise helvétique. Par Fernand MariétanMalaise helvétique. Par Fernand Mariétan

Malaise helvétique

Il y a – en politique comme ailleurs – des gestes qui paraissent forts mais qui, au contraire, traduisent la faiblesse....

  12.06.2021 14:00
Premium
  Opinions

ChroniqueDans le viseur de Stéphanie Germanier: «Femme au foyer, femme au bûcher»Dans le viseur de Stéphanie Germanier: «Femme au foyer, femme au bûcher»

ChroniqueEst-ce que tu reviens pour les vacances? Le grain de sel d’Alexia PhilippozEst-ce que tu reviens pour les vacances? Le grain de sel d’Alexia Philippoz

Accords et désaccordsMetal: Michel S(h)ardou et la Java de Baceprot. La chronique de Jean-François AlbeldaMetal: Michel S(h)ardou et la Java de Baceprot. La chronique de Jean-François Albelda

time-outTennis: c’est aux silences, gênés, qu’on reconnaît une icôneTennis: c’est aux silences, gênés, qu’on reconnaît une icône

Top