Noël 2020: les rendez-vous de la rédaction

Daniel Rausis, humoriste, journaliste et écrivain, Martigny: «Je te fais livrer une étoile de Noël, s’ils ont peur des virus y a qu’à la congeler ou la faire cuire»

chargement

CALENDRIER POUR ALLER DE L’AVENT Une lettre cadeau chaque jour jusqu’au 24 décembre. Voilà ce que vous offre «Le Nouvelliste» en collaboration avec le festival Lettres de soie. Aujourd’hui, l’humoriste, journaliste et écrivain Daniel Rausis s’adresse à sa tante Hortense.

 04.12.2020, 09:00
La lettre de Daniel Rausis pour notre calendrier de l'avent.

Chère tante Hortense,

Je rigole parce que tu gardes les articles qui concernent la famille. Alors pour une fois, y a en même temps ton nom et le mien dans le journal, la marraine et le filleul ensemble. 

Joachim a passé à la télé. Michel est en photo dans le dernier numéro de la «Gazette», il prépare un gros rucher à Sembrancher, pas très loin de l’endroit où on s’était arrêté pour regarder le taureau la dernière fois qu’on est descendu en voiture à Martigny. Pas seulement un rucher mais aussi une miellerie, un institut de recherche et un centre culturel. Il est le président de la section apicole de l’Entremont.

Autrement avec ma petite ruche en bas à Martigny, j’ai eu des soucis. J’ai eu une année record, mais après les abeilles sont toutes mortes. Faut bien commencer un jour.

Je sais que tu vas bien dans ta chambre à la Providence d’Orsières, et comme le journal est une espèce de calendrier de l’avent, je t’imagine toi devant ta grande fenêtre et tu n’as pas besoin d’attendre Noël pour être joyeuse. 

Tu chantes toute la journée des chansons que tu connais par cœur. Un jour Lara, Le Métèque, C’est un petit bonheur, Qu’il fait bon vivre, On se retrouvera, Jean p’tit Jean prend sa serpette, Rose blanche de Corfou, Le temps des cerises.

Tu ne sors pas de la chambre mais, par la fenêtre tu vois la maison de Reppaz où tu as passé ton enfance, et aussi celle du sommet du Bourg d’Orsières qui n’est toujours pas vendue. (Je dis ça exprès, ça fait une petite annonce gratuite.)

Et comme la fenêtre donne sur la cour de l’école, je sais aussi qu’il y a plein de vie autour de toi.

A l’école quand j’étais petit on nous disait que les marraines servaient à remplacer les parents quand ils sont morts, je pense que c’est exactement pour cette raison que Dieu te laisse une longue vie, comme ça nous tes filleuls et filleules, nous ne sommes pas tout à fait des orphelins. Demain Clément aurait eu 91.

Embrasse Claudine, même si ça ne sera pas une surprise puisqu’elle aura déjà lu le journal. Et elle me dira: «Y a que toi pour oser faire des trucs pareils!»

Je te fais livrer une étoile de Noël, s’ils ont peur des virus y a qu’à la congeler ou la faire cuire. Je charrie bien sûr.

Bec
Daniel
 

 

Une fenêtre épistolaire à ouvrir chaque jour pour aérer la morosité et combattre les solitudes. En collaboration avec le festival de la correspondance Lettres de soie, «Le Nouvelliste» propose 24 lettres, comme autant de petites lucioles dans les nuits de fin d’année. Une lettre en guise de cadeau. Peut-être vous y reconnaîtrez-vous? Peut-être fera-t-elle écho en vous? Peut-être vous donnera-t-elle envie d’écrire 24 lettres à votre tour pour aller de l’avent.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

rendez-vous épistolaireYves Gaudin: "Ce matin, on enterre papa. Rue des Cèdres. Avec un peu de musique et du crêpe autour des yeux."Yves Gaudin: "Ce matin, on enterre papa. Rue des Cèdres. Avec un peu de musique et du crêpe autour des yeux."

rendez-vous épistolaireManuella Maury: "Chère Lucie, cette lettre-fenêtre du calendrier devait porter ton nom. C'était nécessaire..."Manuella Maury: "Chère Lucie, cette lettre-fenêtre du calendrier devait porter ton nom. C'était nécessaire..."

CALENDRIER POUR ALLER DE L'AVENTChristine Aymon, sculptrice, Vérossaz: "Vous habitez cet espace intérieur et mystérieux où rien ne se perd jamais."Christine Aymon, sculptrice, Vérossaz: "Vous habitez cet espace intérieur et mystérieux où rien ne se perd jamais."

Top