Noël 2020: les rendez-vous de la rédaction

Brigitte Rosset: «Deux mille vins, l’année de la grosse cuite»

chargement

Drôle d’année Pour basculer en 2021 avec le sourire (si, c’est possible), nous avons demandé à des humoristes de se lâcher sur 2020. Découvrez aujourd’hui l’année pas drôle de Brigitte Rosset (qui a quand même bien rigolé).

 28.12.2020, 05:30
Lecture: 6min
Premium
Brigitte Rosset n'hésite pas à se mouiller. Ici à Genève, le 22 décembre 2020.

Début janvier 2020, j’ai souhaité une merveilleuse année pleine de joie et d’amour à ceux que j’aime et même aussi à ceux que j’aime moins. Alors bon… Je n’y ai peut-être pas mis assez d’amour, elle n’a pas été si merveilleuse que ça et pas franchement rigolote non plus.

Je n’ai pas trouvé drôle les pas de danse désaccordés de nos autorités, leur semblant de sérénité sous des têtes de fâchés ou leurs discours faussement rassurants et pourtant bien moralisateurs.

Tellement pas...

À lire aussi...

Drôle d’annéeChristophe Bugnon: «Bonne année! Mais laquelle?»Christophe Bugnon: «Bonne année! Mais laquelle?»

Top