Au mayen, on cause mariage, guggens et piscines


Dans le cadre de notre série estivale où l’on confronte les idées en réunissant les personnes, on était au mayen avec la coprésidente d’Alpagai Cindy Giroud et le conseiller national UDC Jean-Luc Addor. Et c’était trop super.


Noémie Fournier et Dimitri Mathey

 27.08.2021, 17:00

On pensait transpirer. Des piscines. Sur le papier, c’était peut-être le binôme le plus antagonique de la série. D’un côté, Jean-Luc Addor, conseiller national UDC, gardien du traditionalisme et farouche opposant au mariage pour tous. De l’autre, Cindy Giroud, coprésidente de l’association valaisanne de défense des droits des LGBT, mariée à une femme devenue homme et mère d’un enfant issu de la PMA. Il y a de quoi faire des étincelles. Un brasier de différends.

D’autant que l’un des participants, que l’on nommera Jean-Luc A. par souci d’anonymat, adhère difficilement au principe de l’opération. Toute la semaine, il rappelle qu’il n’est pas le punching-ball de la communauté LGBT. D’accord. Mais ça va être super, promis. A la veille du jour J, surprise, il lâche un petit: «Sait-on jamais, ce sera peut-être sympa.» Bravo monsieur A., on apprécie l’enthousiasme.