Les festivals de musique de l'été
 29.07.2019, 12:00

Les Crans-Montana Classics en tenue estivale

chargement
Le Quatuor de Jérusalem, tête d'affiche des Crans-Montana Classics.

Musique L’événement classique du Haut-Plateau mise sur les quatuors à cordes pour se faire une place dans un été chargé. Lancement des festivités le 3 août.

Les Crans-Montana Classics prennent leurs quartiers d’été du 3 au 10 août. Nouveauté cette année: des master classes de quatuor à cordes. Le violoniste belge Michael Guttman, directeur musical du festival, s’est adjoint les services du Quatuor de Jérusalem qui ouvrira les feux le 3 août à la chapelle Saint-Christophe. Fondé en 1993, l’ensemble israélien est l’invité régulier de scènes prestigieuses aux Etats-Unis et en Europe.

A lire aussi: La «patte» Michael Guttman: créer du lien entre les mondes

 

 

Sur le Haut-Plateau, il jouera les chaperons pour quatre jeunes quatuors: le quatuor Agate de France, le Quartet Amabile du Japon, le Quarteto de Cordas de Sintra du Portugal et le Quartetto Eos d’Italie. Les musiciens prendront de la hauteur pour montrer les fruits de cette collaboration dans un concert inédit à la chapelle de Crêtaz-d’Asse d’Aminona le 7 août.

 

 

«C’est toujours un gros succès dans un cadre enchanteur», s’enthousiasme Véronique Lindemann. Avec l’ensemble du comité présidé par Gérard Bagnoud, la directrice exécutive croit en la pérennité du festival malgré la forte concurrence. «C’est vrai qu’il y a beaucoup de manifestations musicales dans le canton. Mais on ne veut se comparer à personne. Notre ADN, c’est de rester fidèle au classique tout en explorant des répertoires et des régions peut-être moins connus et de transmettre via des master classes données par des artistes de qualité.»

 

Un festival à l’année

Dotés d’un budget de 600 000 francs financé majoritairement par des mécènes, les CMClassics ne peuvent pas s’autoriser de folies. Mais ils ont l’avantage d’exister à l’année. Avec un événement phare: le concert de Nouvel An en partenariat depuis huit ans avec l’orchestre des Cameristi della Scala de Milan.

 

Septième concert de gala du Nouvel An, 1er janvier 2019. ©cmclassics

 

«C’est un gros temps fort qui attire un large public», se réjouit la directrice. Le comité peut compter pour cet événement sur l’appui pécuniaire de la Fondation Francis et Marie-France Minkoff. En février, c’est un festival de six concerts qui anime différents lieux de la station pendant une semaine. Puis vient le traditionnel concert de Pâques.

«Cette année, on innove avec deux concerts agendés à l’automne», ajoute Véronique Lindemann. Un ballon d’essai qui mettra à l’honneur des musiciens locaux dont l’accordéoniste Stéphane Chapuis (le 13 septembre au temple protestant) et la violoniste Valérie Bernard qui viendra avec son trio Triofane3mg (le 14 septembre à la chapelle Saint-Christophe).

Car l’enjeu est aussi d’attirer, outre les touristes et les propriétaires de résidence secondaire, un public valaisan et romand. «C’est toujours difficile de chiffrer la fréquentation car on est en station, ça fluctue énormément», ajoute la timonière qui préfère ne pas faire de prévisions. Seule certitude: le concert final des master classes assurera un final en apothéose le 10 août à la chapelle Saint-Christophe avec l’ensemble des participants sur scène.

 

Infos pratiques

Crans-Montana Classics, «L’été des quatuors», du 3 au 10 août 2019.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

MusiqueCrans-Montana Classics: 12 jeunes violonistes à suivre participent à des Master Classes de très haut niveauCrans-Montana Classics: 12 jeunes violonistes à suivre participent à des Master Classes de très haut niveau

Top