Les festivals de musique de l'été
 27.07.2018, 17:01

La danse s’invite au cœur des Rencontres musicales de Champéry

chargement
Les solistes de l’Académie Menuhin se produiront à Champéry le lundi 13 août.

classique Les mélomanes ont rendez-vous du 31 juillet au 13 août aux Rencontres musicales de Champéry. Un événement classique qui célèbre cette année la danse, fil rouge de cette 19e édition.

Dans l’ombre des grands festivals mais jamais éclipsées, les Rencontres musicales de Champéry poursuivent leur bonhomme de chemin. L’an prochain, la manifestation classique soufflera ses vingt bougies, à la plus grande joie de son président et fondateur Luis Mendes de Leon. Avec 800 à 1200 festivaliers en 3 semaines, l’affluence reste confidentielle mais l’événement champérolain a su fidéliser un public romand et étranger qui vient expressément pour la musique. Et la qualité des artistes. Car c’est là une pierre de touche des Rencontres musicales: une exigence qualitative poussée, exhaussée par l’acoustique des deux lieux de production, le temple protestant et l’église catholique.

Après la nature l’an dernier, le fil rouge choisi pour cette édition 2018, qui se déroulera du 31 juillet au 13 août, est la danse avec, dans chacun des huit concerts à l’affiche, une pièce en lien avec l’art cher à Terpsichore. «Musique et danse sont indissociables. Ça nous a paru évident de les faire dialoguer.» Valse, polka, danses hongroises mais aussi jazz et tango, il y en aura pour tous les goûts. 

Une coloration valaisanne

A l’incontournable question des coups de cœur, le président avoue ne pas pouvoir choisir. Mais encouragé à se mouiller un peu, il dit se réjouir de retrouver une harpe dans la programmation (en ouverture du festival le mardi 31 juillet), de la venue du jeune quatuor Nevermind (lundi 6 août). Et de la fidélité de la violoncelliste valaisanne Estelle Revaz dans une soirée baptisée «Magie des folklores» (samedi 4 août). «Nous nous faisons un point d’honneur à intégrer des artistes locaux dans notre programmation tout en ne lésinant pas sur la qualité», explique le timonier. Ainsi des pianistes comme Béatrice Berrut de Monthey ou Olivier Cavé de Martigny se sont produits dans le val d’Illiez, et y reviendront sans doute. «Avec un budget modeste de 90 000, on ne peut pas offrir de gros cachets. Mais les artistes le savent, ils viennent ici en amis, moyennant quelques sacrifices financiers.» 

A quelqu’un qui a tant de chaleur et d’enthousiasme dans la voix, on se dit qu’il est difficile de dire non. Tant mieux pour Champéry et tant mieux pour la musique!

A lire aussi: Estelle Revaz, archet romantique

La violoncelliste valaisanne Estelle Revaz se produira le samedi 4 août accompagnée du violoniste Fedor Rudin et du pianiste François Dumont.

 

Le quatuor Nevermind, réputé pour donner un coup de fraîcheur à la musique baroque, sera en concert le lundi 6 août avec le claveciniste français Jean Rondeau.

 

 

En savoir plus: Programme complet des Rencontres musicales de Champéry

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top