Les festivals de musique de l'été
 03.09.2018, 12:00

Bilan réjouissant pour le Sion Festival

chargement
Le Sion Festival a multiplié les créations dont celle de Gidon Kremer «Con amore» avec la participation de deux clowns.

 03.09.2018, 12:00 Bilan réjouissant pour le Sion Festival

classique Le Sion Festival a vécu une 54e édition de belle facture avec des prestations de qualité. Le public, curieux, n’a pas hésité à se laisser surprendre par la programmation audacieuse du directeur artistique Pavel Vernikov.

«Une immense joie teintée de fierté!» Directeur général du Sion Festival, Olivier Vocat était tout sourire dimanche à l’heure du tomber de rideau. Disséminé sur trois lieux – Théâtre de Valère, église des Jésuites et cathédrale de Sion – le rendez-vous classique sédunois a fait le plein avec douze concerts pour trois semaines de musique quasi non-stop. «Sur scène, tout est impeccable même si en cuisine on transpire», confie avec soulagement l’avocat de Martigny.

La traditionnelle journée d’ouverture Musique en fête – qui a accueilli 20% de spectateurs en plus dans les rues de la capitale le 18 août – a idéalement mis sur orbite cette 54e édition.

A lire aussi : Sion Festival: un marathon de musique classique à la bonne franquette

Le public qui s’est élargi à la Suisse romande s’est volontiers laissé surprendre par la programmation originale imaginée par le directeur artistique Pavel Vernikov. Les créations mondiales de Lera Auerbach et de Gidon Kremer aux accents résolument contemporains ont séduit.

A lire aussi : Sion Festival: toute la fantaisie du grand Gidon Kremer

Un concours prometteur

Parmi les nouveautés, la première édition du concours Tibor Junior réservé à la relève du violon a fait mouche avec une première lauréate américaine, Masha Lakisova. Et un retentissement international pour une compétition qui privilégie la musicalité à la virtuosité.

Elle devrait revenir dans deux ans, en alternance avec le fameux concours Tibor Varga qui se déroulera l’an prochain.

A lire aussi : Sion Festival: une Américaine de 16 ans s’adjuge le premier Tibor Junior

La remise du Tourbillon de Sion à la pédagogue Ana Chumachenko a été un autre temps fort du festival qui tient en haute estime la notion de transmission.

La 55e édition – qui se tiendra du 16 août au 1er septembre 2019 à la Ferme-Asile – est déjà en germe mais pour l’heure trop tôt d’esquisser un fil rouge. «Pavel a toujours de grandes idées, on lui fait confiance», conclut Olivier Vocat. 

Un aperçu du concert du violoniste Sergei Krylov le 19 août à la cathédrale de Sion.

 


À lire aussi...

ClassiqueLe Sion Festival et sa valse à trois temps avec l'époqueLe Sion Festival et sa valse à trois temps avec l'époque

FestivalLe Sion Festival dévoile le programme de son édition 2018Le Sion Festival dévoile le programme de son édition 2018

Top