Nadia et Dakota: perdre, mais tout gagner

La performance sublime, l’attente insupportable et le verdict qui déçoit. En quelques heures, Dakota et Nadia ont vécu l’intensité sous toutes ses formes. Dauphins de «La France a un incroyable talent», les deux danseurs valaisans ont pourtant tout gagné. Analyse à chaud depuis Paris.
19 déc. 2018, 05:31
/ Màj. le 19 déc. 2018 à 05:31
Nadia et Dakota ont livré un show bouleversant, ce mardi soir en finale de "La France a un incroyable talent".

Leurs cœurs sont lourds, mais on sait que le recul les fera s’alléger. Parce qu’un chemin tracé à la force du cœur, du talent et du travail ne s’efface pas en cinq secondes sur un plateau de télévision. Ce mardi dans la nuit, Nadia et Dakota ont perdu de justesse la finale de «La France a un incroyable talent» face à Jean-Baptiste Guégan, le sosie vocal de Johnny Hallyday. Mais ce qu’ils ont gagné vaut de l’or.

Pression immense

On le disait, les cœurs de Nadia et Dakota sont lourds, peu après minuit ce mardi dans la banlieue parisienne. Ils pèsent le poids d’un verdict qui déçoit et celui d’une pression immense. Ils portent aussi celui de toutes les émotions traversées durant les deux jours du rush final. Les répétitions, les détails qui foirent, l’angoisse, le show ultime, l’espoir, la concurrence, l’attente insupportable: autant de moments où les tripes prennent des claques tant sombres que flamboyantes. Autant d’instants qui sillonnent entre la lueur vive des projecteurs, les fantômes personnels à apprivoiser et le jugement de millions de téléspectateurs. 

Alors qu’on laisse les danseurs digérer leur tourbillon intérieur, leurs proches restent discrets à la sortie du Studio 128, où a été tournée l’émission diffusée en direct. Très déçus, les amis du duo valaisan sont néanmoins conscients d’une chose: la victoire, au fond, n’aurait pas changé grand-chose. 

A lire aussi: La France a un incroyable talent: Dakota et Nadia, dauphins magnifiques

Ils ont conquis le Valais, le jury et le monde

Le monde – parce qu’il s’agit véritablement d’un écho mondial – Nadia et Dakota l’ont bouleversé. A l’unanimité, ils ont retourné le jury de professionnels du spectacle de l’émission. Ils ont éclairé, par leur mouvement, une réalité de l’ombre qui crie et doit se faire entendre. Et montré, parce qu’on ne le fait jamais assez, que la conscience peut jaillir de l’art sans émettre une seule parole. 

Plus proche de la maison, en Valais, Nadia et Dakota ont œuvré en prophètes de l’art urbain et du hip-hop conscient. Mieux encore: soutenus par une magnifique adhésion populaire, leur histoire a montré un Valais ouvert à porter sur un plateau doré la culture underground et à faire confiance aux codes qui bousculent un peu la tradition.

Alors que vos cœurs se réchauffent, Nadia et Dakota. «La ligne d’arrivée est souvent la ligne de départ», dit Orelsan dans l’une de ses chansons. Écoutez-le. Parce que votre destin, il est maintenant. Et que les portes ouvertes ne se ferment pas en cinq secondes sur un plateau de télévision.

A Martigny, une trentaine de personnes s’étaient réunies pour soutenir Dakota et Nadia, Leurs réactions à chaud:

 

par Agathe Seppey