Réservé aux abonnés

Télétravail: comment attirer les nomades digitaux dans les stations valaisannes?

Durant les périodes de semi-confinement, le télétravail en station est resté timide en Valais. Seuls quelques hébergements misent sur la combinaison travail et plaisir pour se démarquer, alors que la tendance se développe fortement à l’international.
09 mars 2021, 12:00 / Màj. le 09 mars 2021 à 13:57
La concurrence internationale pour attirer des travailleurs dans des destinations touristiques est forte. En Valais, les offres dans ce sens sont encore peu nombreuses.

«Bleisure». C’est le nouveau terme à la mode dans le monde du tourisme. Contraction entre «leisure» et «business», appelé aussi le «télétravel», il consiste à mixer travail et plaisir, brouillant la frontière entre la vie professionnelle et privée. Le semi-confinement et le travail à domicile ont renforcé cette tendance qui avait déjà éclos avant la crise du coronavirus.

Responsable de l’Observatoire valaisan du tourisme, Nicolas Délét...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois