21.01.2019, 12:33
Lecture: 8min

Recherche à l’EPFL: vivez une journée de tests avec une victime d’un AVC

Premium
chargement
Il a fallu plus d'une heure et demi pour installer les 64 électrodes sur la tête de André Clausen.

Innovant André Clausen a été victime d’un AVC en novembre dernier. Il a accepté d’être le premier patient d’un nouveau projet de recherche mené par un professeur de l’EPFL-Valais. «Le Nouvelliste» a passé une journée de tests en sa compagnie.

«Depuis les années 2000, mon métier a beaucoup changé. C’est devenu toujours plus stressant et, au fond de moi, je savais que quelque chose allait m’arriver.» André Clausen a le regard fixe, vissé devant lui. Les lumières des lampadaires défilent sur son visage, alors que, assis sur le siège passager, il se laisse conduire jusqu’à l’Hôpital de Sion. Depuis son...

À lire aussi...

InnovantIls font le pari du voyage surprise… en ValaisIls font le pari du voyage surprise… en Valais

InnovationIdiap: la bio-informatique se développe en ValaisIdiap: la bio-informatique se développe en Valais

InnovantLe Valais se transforme, de KeyLemon à EnergypolisLe Valais se transforme, de KeyLemon à Energypolis

InnovationA Vegas, des start-up valaisannes veulent conquérir la Mecque de la techA Vegas, des start-up valaisannes veulent conquérir la Mecque de la tech

InnovantA Sierre, une entreprise veut sauver l’or bleuA Sierre, une entreprise veut sauver l’or bleu

Top