Le bateau zéro émission de CO2 d’une start-up valaisanne aux JO de Paris 2024

chargement

Innovation Un bateau écologique valaisan sur la Seine pour les JO 2024 de Paris. La start-up MobyFly, établie à Collonges, vient de signer un contrat en ce sens avec un opérateur de transport français.

 22.09.2021, 12:00
MobyFly entend faire naviguer des bateaux mesurant de 10 à 30 mètres et capables de transporter 12, 60 ou 300 passagers.

Des bateaux futuristes imaginés en Valais naviguant sur la Seine pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Voilà qui offrirait une belle vitrine à la start-up valaisanne MobyFly et ses embarcations zéro émission de CO2, dont nous vous parlions à la mi-août dans nos colonnes.

A lire aussi: Une start-up valaisanne dans la course au bateau zéro émission de CO2

Selon «20 Minutes», la société établie à Collonges a signé un accord avec un opérateur de transport français «intéressé à exploiter l’une des concessions pour se déplacer sur différents sites olympiques». Citée par nos confrères, Sue Putallaz, cofondatrice de MobyFly, détaille. «L’idée est de relier le pont de Neuilly au stade Yves-du-Manoir, via Saint-Ouen et Saint-Denis (non loin du stade olympique) en 25 minutes contre respectivement 40 minutes en voiture ou 1 h 50 en transports publics.»

Un accord pour une liaison sur le lac de Lugano

Cette bonne nouvelle pour la jeune pousse valaisanne tombe seulement quelques mois après la signature d’un contrat avec un opérateur portugais pour la construction de neuf bateaux écologiques. Sur le site Internet de MobyFly, on peut lire qu’un accord pour développement d’une route navigable sur le lac de Lugano a également été signé alors que plusieurs autres projets sont à l’étude.


À lire aussi...

SantéDes start-up françaises viennent découvrir l’écosystème de santé du ValaisDes start-up françaises viennent découvrir l’écosystème de santé du Valais

Top