16.07.2019, 12:00

L’essentiel est d’éveiller la créativité et la curiosité. La chronique de Sophia Dini

Premium
chargement
Sophia Dini, déléguée au campus EPFL Valais.
Innovant

Enfant, je me voyais devenir coiffeuse comme ma maman, c’est rassurant de choisir un métier que l’on connaît. Et puis, les possibilités étaient limitées. Les filles rêvaient d’être infirmières ou vétérinaires et les garçons pompiers ou pilotes d’avion. Une amie d’enfance a été la première conductrice des bus sédunois. Sa persévérance à tout mettre en œuvre pour atteindre son...

À lire aussi...

InnovantValais terre d’innovation? La chronique de Marc-André BerclazValais terre d’innovation? La chronique de Marc-André Berclaz

InnovantDe l’innovation au marché ou la traversée du désert. La chronique d'Eric BaletDe l’innovation au marché ou la traversée du désert. La chronique d'Eric Balet

DurableVraiment durable, notre alimentation? La chronique d’Eric NanchenVraiment durable, notre alimentation? La chronique d’Eric Nanchen

NominationValais: Sophia Dini nommée déléguée à l’économie et à l’innovationValais: Sophia Dini nommée déléguée à l’économie et à l’innovation

Top