06.03.2019, 17:04

Développées en Valais, les piles microbiennes produisent de l’électricité à partir d’eaux usées

Premium
chargement
Le professeur Fabian Fischer planche sur ces piles microbiennes depuis quatorze ans.

Innovant En plus de purifier les eaux usées, les stations d'épuration pourraient en tirer de la bioélectricité. Des recherches menées en Valais démontrent la faisabilité de la démarche. Zoom sur un projet unique en Suisse, présenté mercredi par la Haute école d'ingénierie de Sion.

Quand vous lui dites eaux usées, il pense production d’électricité. Car il sait que certains microbes ont la capacité de générer du courant. Le professeur Fabian Fischer, de la Haute école d’ingénierie de Sion, entend mettre à profit ce phénomène naturel. Mercredi, à Sion, il a présenté aux médias la pile à combustible microbienne, sur laquelle il planche depuis...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top