Le terroir valaisan

La vigne rouge, l’amie des jambes lourdes

chargement

Plantes Tout est bon dans la vigne rouge, du bourgeon au pépin de raisin en passant par les feuilles. Mauvais cholestérol, rhumatisme, varices ou chevilles enflées n’ont qu’à bien se tenir.

  24.09.2019, 08:00
En automne, les feuilles de la Vitis vinifera rougissent, avant de tomber.

Elle compte bien des chapitres, l’histoire qui unit l’homme et la vigne. «Des vestiges et des ceps fossilisés retrouvés près des grottes où vivaient les hommes de Néandertal montrent que les raisins étaient déjà récoltés il y a plus de 500’000 ans», rappelle Morgane Baur.

Le vin symbolise la convivialité mais au-delà de ses effets bien connus sur l’esprit humain, la droguiste aiglonne s’intéresse plus spécifiquement à cette plante sous l’éclairage de la théorie des signatures. «A ce niveau, le cep est très parlant. Selon les Celtes, sa forme tortueuse représentait le Chemin de la vie et la vigne était censée nous aider à trouver celui du juste milieu, soit la justice et l’équilibre.»

La spécialiste tire aussi un parallèle avec les articulations. «Le plant peut évoquer une personne âgée avec ses mains déformées par l’arthrose, le rhumatisme ou la goutte. On utilise d’ailleurs le bourgeon de vigne pour soigner toutes les inflammations chroniques, au niveau des tissus conjonctifs mais aussi des muqueuses gastro-intestinales (maladie de Crohn par exemple) ou urogénitales (fibromes, kystes).»

Contre l’hypertension

Morgane Baur évoque particulièrement la vigne rouge, la Vitis vinifera qu’on appelle aussi vigne cultivée ou vigne à raisin, à ne pas confondre avec la vigne vierge qui grimpe le long des façades. «Dans la vigne rouge, c’est comme dans le cochon: tout est bon!» Et de dresser la liste de ses nombreux atouts en phytothérapie: «Les raisins ont des vertus purgatives et détoxifiantes et sont utilisés en cure pour leur action drainante. Riches en glucose, en vitamines et minéraux, ils sont source d’énergie et constituent un apport apprécié des sportifs. «Quant au vin, à dose raisonnable, il aide à lever les inhibitions, les peurs.»

 

Selon les Celtes, la forme tortueuse du cep représentait le chemin de la vie et la vigne était censée nous aider à trouver celui du juste milieu, soit la justice et l’équilibre.
Morgane Baur, droguiste à Fully

L’huile extraite des pépins est conseillée contre le mauvais cholestérol, qu’elle équilibre grâce à sa richesse en acides gras polyinsaturés. «Si on l’ingère, ses oligomères pro-anthocyanes, puissants anti-oxydants, calment l’hypertension et ont un effet préventif contre les infarctus, AVC et troubles circulatoires». Au niveau cutané, l’huile ralentit le vieillissement cellulaire, via son action désincrustante et régénérante.

Quant aux feuilles, caractérisées par leur forte teneur en flavonoïdes, elles renforcent les vaisseaux sanguins et sont réputées pour leurs effets bienfaisants sur la circulation veineuse. «Elles aident en cas de varices ou de jambes lourdes, de fragilité capillaire (couperose, pétéchie, ecchymoses), d’extrémités froides ou de fourmillements et sont aussi indiquées en cas de tendance aux hémorroïdes», relève Morgane Baur.

Un leader plutôt qu’un despote

Au niveau énergétique, la vigne rouge symbolise le recul et le lâcher-prise. Elle fait partie des 38 essences découvertes par le Dr Bach et quelques gouttes de son élixir floral sont indiquées pour les personnalités rigides, qui s’impliquent à l’extrême dans la vie des autres. «Elles aident ces profils inflexibles à laisser leur vis-à-vis vivre ses expériences et à être un leader qui soutient et accompagne plutôt que de dominer. Elles permettent aussi à leurs «victimes» d’agir comme elles l’entendent sans que l’autorité extrême les affecte.»

 

 

POSOLOGIE pour soulager et soigner les pathologies veineuses

Sans contre-indications aux doses prescrites.
Ampoule: une par jour durant 20 jours; éventuellement durant tout l’été après une pause de dix jours.
Gélule: 2 gélules trois fois par jour.
Tisane: voir sous-papier
Teinture mère: 25 gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau.
Bourgeon: 2 sprays 3 à 5 fois par jour ou 5 gouttes 3 fois par jour.
Elixir floral de Bach: 4 gouttes 4 fois par jour.
Jus de raisin: 1 à 3 dl par jour.



 

 

HISTOIRE
Nom scientifique: Vitis vinifera.
Famille: Vitacées.
Taille: Non taillée, elle peut atteindre jusqu’à dix mètres de haut.
Habitat et origine: Originaire d’Europe méridionale et d’Asie mineure, elle affectionne les sols calcaires, caillouteux, secs et pauvres et les emplacements très ensoleillés. On la trouve aujourd’hui dans toutes les régions tempérées du globe, où elle est à l’origine de plusieurs cépages pour la production du vin.
Description: Plante ligneuse à tiges grimpantes, munies de vrilles. Appelés sarments, les rameaux portent des feuilles à cinq lobes dentés; vertes au printemps, ces dernières rougissent à l’automne avant de tomber. Principale espèce de vigne cultivée en Europe et dans le monde, elle est à l’origine de très nombreux cépages de cuve ou de table.
Floraison: Les fleurs, odorantes, sont vertes et peu visibles. Durant l’été, elles se transforment en fruits, donnant des grappes de baies appelées raisins.
 

 

A lire aussi: Le droséra, la plante qui «mange» et qui aide à soigner le mal à dire

 

 

Le conseil de Morgane Baur, droguerie de la Centaurée à  Fully
 Une tisane pour soulager les troubles veineux

Mélanger à parts égales de la vigne rouge (feuille), du mélilot (herbe), de la prêle (herbe) et du millefeuille (herbe). Faire infuser une cuillère à thé bien bombée dans une tasse d’eau bouillante (environ 3 dl) pendant 5 minutes, filtrer et boire trois tasses par jour; ou mettre 10 grammes (5 cuillères à soupe) dans un litre d’eau et boire sur la journée. «Chaude ou froide, cette tisane soulage en cas de troubles veineux, surtout lorsqu’on a les chevillées enflées et les pieds comme des saucisses durant les périodes de fortes chaleurs. Cette préparation peut aussi être utilisée pour des bains de pieds.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SpiritueuxDécouvrez des liqueurs nées au coeur du val d'HérensDécouvrez des liqueurs nées au coeur du val d'Hérens

Terroir romandA Rossinière, le jardin d’Eden des herboristesA Rossinière, le jardin d’Eden des herboristes

Sous la loupeLa ferme des Lisats à Val-d’Illiez: une affaire de familleLa ferme des Lisats à Val-d’Illiez: une affaire de famille

DécouverteLe Grand Hôtel&Kurhaus d’Arolla réunit les amoureux de la montagneLe Grand Hôtel&Kurhaus d’Arolla réunit les amoureux de la montagne

FauneLe hérisson, si vulnérable dans son armure de piquantsLe hérisson, si vulnérable dans son armure de piquants

Top