La Haut-Valaisanne Viola Amherd élue au Conseil fédéral

Pour Pascal Couchepin, «les ministres se révèlent à l’épreuve du feu»

chargement

Conseil fédéral Il reste le dernier Valaisan à avoir siégé au Conseil fédéral. Pascal Couchepin reçoit «Le Nouvelliste» chez lui, à Martigny. Il parle de Viola Amherd, de l’élection des conseillers fédéraux, et de leur pouvoir réel ou symbolique.

 04.12.2018, 17:31
Lecture: 7min
Premium
Pour l'ancien ministre Pascal Couchepin: «Le Conseil fédéral n’a pas la marge de manœuvre du président français, mais il reste une institution puissante.»

Depuis vous, jamais un Valaisan ou une Valaisanne n’a été aussi proche d’entrer au Conseil fédéral. Auriez-vous parié sur Viola Amherd il y a quelques années?

Objectivement, non! J’aurais plutôt parié sur Christophe Darbellay. Mais c’est une heureuse surprise!

Aujourd’hui, elle fait pourtant figure de favorite. Parce qu’elle connaît ses dossiers ou parce que son parti n’a...

À lire aussi...

InterviewViola Amherd: «Si j’étais proche de mes sous, j’aurais choisi une autre carrière que la politique»Viola Amherd: «Si j’étais proche de mes sous, j’aurais choisi une autre carrière que la politique»

Top