La Foire du Valais
 25.06.2020, 18:00

Le président de la Foire du Valais revient sur l’annulation: «Il est impensable de faire courir le moindre risque aux visiteurs»

chargement
Au coeur d'un CERM vidé de ses activités depuis le 3 mars dernier, le président du FVS Group Vincent Claivaz a annoncé l'annulation de la Foire du Valais 2020.

Interview L’assemblée générale extraordinaire du FVS Group a décidé de reporter la 61e édition de la Foire du Valais en 2021. Le président Vincent Claivaz nous en explique les raisons tout en demeurant optimiste pour l’avenir de ce rendez-vous économique majeur du canton.

Il n’y aura pas de Foire du Valais en 2020. Etes-vous convaincu d’avoir pris la bonne décision?

Oui, mais elle n’a pas été facile à prendre. Etant donné l’importance économique de la Foire du Valais, dans notre canton et en Suisse romande, nous sommes bien conscients de notre responsabilité. Nous avons minutieusement pesé le pour et le contre avant de prendre une décision raisonnable.

Il y a deux mois, vous affirmiez pouvoir attendre fin juillet avant de vous déterminer. Pourquoi avez-vous anticipé ce délai?

Cela concernait le FVS Group en tant qu’organisateur, la construction physique de la foire débutant le 1er août. Aujourd’hui, la situation est suffisamment claire, par rapport à ce qui pourrait se passer en automne, pour pouvoir annoncer ce report. Il n’y avait donc pas lieu de garder plus longtemps en haleine les gens et nos partenaires. Maintenant que la décision est prise, nous pouvons aller de l’avant et travailler sur l’avenir.

Quel aspect a été prédominant dans votre décision?

Il y en a trois, le sanitaire, l’économie et le social. Au niveau sanitaire, les contraintes d’hygiène et de distanciation sociale sont impossibles à appliquer dans l’enceinte de la foire, d’autant plus quand on accueille certains jours plus de 30 000 personnes. Et comme rien ne dit que ces contraintes vont changer d’ici à l’automne, il est impensable de faire courir le moindre risque à quiconque.

 

Il est impensable de faire courir le moindre risque aux visiteurs, exposants et partenaires.

 

Votre responsabilité économique est également lourde?

L’impact économique de ce report sera en effet considérable, à la mesure de l’attente de la population et de nos partenaires (exposants, hôtes d’honneur, sponsors…). Les retombées financières annuelles de la foire pour la région s’élèvent à 75 millions de francs. Cela concerne nos 450 exposants, mais aussi les entreprises actives – menuiserie, électricité, chauffage, tentes, décoration, transports, parking, signalisation, sécurité, hébergement, restauration, boutiques, bars… – avant, pendant et après la manifestation.

On parle de centaines d’emplois mis en péril en lien direct avec vos activités?

C’est une réalité. Il faut savoir que l’on construit une seconde ville dans la ville pour la foire. D’ailleurs, le samedi, le double de la population de Martigny s’y retrouve. On estime ainsi que la Foire du Valais assure 120 emplois annuels chez nos fournisseurs et partenaires. Pour l’ensemble des activités du FVS Group, il s’agit même de 200 emplois.

Qu’en est-il de l’avenir du FVS Group?

En tant qu’acteur événementiel, nous sommes durement touchés par la crise. Le report de la foire va nous coûter 1,8 million de francs et la perte projetée pour 2020 dépasse les 3 millions. Au niveau du personnel, nous avons dû recourir aux RHT. Quelques ajustements, notamment au sein de la filiale FVS Events, sont possibles, mais la casse demeurera cependant limitée.

Comment allez-vous digérer cette perte?

Pour nous, il est primordial de pouvoir bénéficier de bases solides pour développer nos activités en 2021. Nous allons puiser 1,3 million dans nos réserves, mais notre marge de manœuvre sera fortement réduite. Pour le reste, comme la décision du report a été prise en concertation avec l’Etat du Valais et la ville de Martigny, en qualité de principal coopérateur du CERM, nous pouvons compter sur leur soutien. Afin de sauver la manifestation, le canton nous octroie ainsi une aide de 930 000 francs, ce qui nous permettra de mettre en œuvre un plan de relance pour 2021, et le CERM renonce à une part du loyer 2020, de l’ordre de 930 000 francs également.

Est-ce qu’il y aura un avant et un après Covid-19 pour la foire?

Pas forcément. Sitôt le problème du Covid-19 résorbé, la Foire du Valais devrait revenir ce qu’elle a été. Cela dit, cette crise nous fait réfléchir sur notre manière de travailler et d’envisager l’avenir. Ce qui n’est pas nouveau puisque nous nous remettons en question après chaque édition, indépendamment des records de fréquentation, qui n’ont jamais été un objectif en soi. Tant mieux si c’est le cas, mais, pour nous, la satisfaction des exposants, qui est actuellement optimale, est nettement plus importante. A ce propos, je précise que l’intégralité des acomptes versés par ces derniers leur sera restituée. Et leurs places seront garanties pour 2021.

 

Sitôt le problème du Covid-19 résorbé, la Foire du Valais devrait revenir ce qu’elle a été.

 

Aviez-vous envisagé une autre formule de la Foire du Valais pour cet automne?

Non, vu la taille de l’événement et l’attente des gens, ce n’était pas une option. Il n’est pas possible de faire une foire au rabais. Cela dit, même si la Foire du Valais n’aura pas lieu en 2020, nous invitons tout un chacun à réserver les dates du 2 au 11 octobre pour une «Edition limitée». Ce sera un événement différent, destiné autant aux commerçants exposant à la Foire du Valais qu’au public. Les détails de l’opération seront dévoilés en juillet mais il s’agira d’une série de rendez-vous adaptés autour de la gastronomie, de la musique et du terroir.


 

«Une décision raisonnable mais de la déception en même temps»

Pour la première fois en soixante ans d’existence, la Foire du Valais doit être annulée. Une drôle d’histoire pour le directeur général sortant David Genolet, qui a dû la gérer alors qu’il s’apprête à quitter le FVS Group. Quant à son successeur Samuel Bonvin, en poste depuis le 1er juin, il a déjà un réel défi à relever. Avec l’équipe du FVS Group, il travaille sur l’édition limitée du 2 au 11 octobre prochain et sur les prochaines éditions de la foire.

A l’heure des réactions, la décision du report est qualifiée de cohérente par tous les partenaires de la foire. C’est l’avis de la présidente de la ville de Martigny Anne-Laure Couchepin Vouilloz qui ne peut, toutefois, cacher sa déception: «Nous savons combien ce rendez-vous est attendu à Martigny et ailleurs. Si son report est une décision raisonnable, les inquiétudes ne manquent pas au niveau de l’économie régionale et locale. Cela nous préoccupe. Nous suivrons de près la situation en espérant que l’année 2020 sera rapidement oubliée et que les activités reprendront le plus normalement possible en 2021.»

Président de la Société des arts et métiers et commerçants (ARMECO), Serge Richoz regrette aussi ce report, tout en saluant la décision prise: «Nos membres seront fortement impactés, économiquement parlant, mais ce report, mûrement réfléchi, est logique. Etant donné la situation sanitaire actuelle, il s’agit de la meilleure décision possible.»

Des soutiens nécessaires

Du côté des partenaires institutionnels, la volonté de soutenir le FVS Group s’est rapidement concrétisée. Le canton du Valais a ainsi décidé d’apporter une aide décisive en octroyant un soutien financier de 930 000 francs. Pour le conseiller d’Etat Christophe Darbellay, chef du Département de l’économie, cette aide permettra de sauver l’une des plus grandes expositions grand public de Suisse: «Evénement d’importance pour l’économie cantonale, générant des retombées considérables dans la région, le FVS Group doit pouvoir poursuivre ses activités de manière dynamique dans le futur et continuer à en faire bénéficier l’ensemble de l’économie valaisanne.»

Même position pour le président du CERM Olivier Dumas: «Le FVS Group étant notre unique locataire, nos destins sont étroitement liés. Notre situation financière saine nous permet ainsi de lui accorder une contribution majeure.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

DécaléReportée, la Foire du Valais inspire les réseaux sociauxReportée, la Foire du Valais inspire les réseaux sociaux

Coup durLa 61e Foire du Valais est reportée en 2021La 61e Foire du Valais est reportée en 2021

BilanMartigny: la Foire du Valais envoie un nouveau record en orbiteMartigny: la Foire du Valais envoie un nouveau record en orbite

BilanRecord absolu: 233'779 visiteurs au compteur de la Foire du ValaisRecord absolu: 233'779 visiteurs au compteur de la Foire du Valais

ChallengeLes élèves de l’ECCG de Monthey gagnent le Quiz du NouvellisteLes élèves de l’ECCG de Monthey gagnent le Quiz du Nouvelliste

Top