La Foire du Valais
 29.09.2018, 10:00

La construction ralentit en Valais

chargement
Le nombre d'autorisations de construire a chuté en Valais.

Immobilier Le nombre d’autorisations de construire a fortement diminué en Valais, ce qui montre que les investisseurs ont pris conscience du fait qu’il y a trop de logements sur le marché.

«Mauvaise nouvelle: on a trop construit en Valais. Bonne nouvelle: la construction ralentit, mais les effets de ce ralentissement vont prendre du temps», a résumé l’économiste d’UBS Thomas Veraguth lors de la Journée de l’immobilier de la Foire du Valais.

Le marché valaisan en cours de correction

Avec près de 6000 logements inoccupés, le Valais connaît un taux de vacance parmi les plus élevés du pays à 2,37%. Une des principales explications de cette ampleur se trouve dans le ralentissement de la croissance démographique. En fait, l’augmentation de la population a été très forte en Valais pendant longtemps, la construction a alors tourné à plein régime pour répondre à cette demande. Puis, lorsque la croissance du nombre d’habitants a ralenti, les projets ont continué à se concrétiser, ce qui a provoqué un surplus sur le marché.

A lire aussi: Il y a près de 6000 logements vacants en Valais

Les milieux immobiliers valaisans ont aujourd’hui pris conscience de la situation et le rythme des constructions est en train de ralentir. On le constate avec le nombre d’autorisations de construire qui s’est fortement réduit. Selon les chiffres d’UBS, elles représentent actuellement en Valais 1% de l’ensemble des biens immobiliers, alors que ce pourcentage se situait à un niveau deux fois plus élevé il y a peu.

Selon Thomas Veraguth, ce 1% correspond justement au taux idéal. Cela ne signifie pas que la situation immobilière valaisanne va être assainie très rapidement, car, explique l’économiste, il y a un décalage entre autorisation et construction. En d’autres termes, on va encore voir arriver sur le marché des biens qui ont été planifiés il y a quelques années déjà.

Le marché de la location est tendu

Sur le marché des logements en location, le Valais a un taux de vacances parmi les plus élevés du pays. «La situation est tendue en Valais sur le marché locatif», constate Thomas Veraguth qui en appelle à la prudence les investisseurs qui souhaitent s’engager sur ce marché.

 

Le marché immobilier suisse sert de refuge

On savait que le franc suisse sert de valeur refuge aux investisseurs dès que l’économie tousse. L’économiste d’UBS Thomas Veraguth a constaté que le marché immobilier suisse sert, lui aussi, de refuge.

Ces dernières années, les prix sur le marché immobilier suisse ont continué d’augmenter alors que les prix sur le marché international ont commencé à diminuer. Selon Thomas Veraguth, de nombreux étrangers sont venus investir dans l’immobilier suisse lorsque les investissements sur les marchés étrangers devenaient moins intéressants.

Il en tire la conclusion suivante: «Le marché immobilier suisse n’est pas totalement indépendant du reste du monde.»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TendanceImmobilier: le taux hypothécaire de référence des loyers reste inchangé à 1,5%Immobilier: le taux hypothécaire de référence des loyers reste inchangé à 1,5%

Top