Coronavirus: pourquoi un masque dans les transports publics et pas dans le bus scolaire?

Depuis la rentrée scolaire, de nombreux parents se questionnent sur la gestion du nouveau coronavirus dans le cadre scolaire. Chaque jour, «Le Nouvelliste» revient sur l’une de ces interrogations avec l’infectiologue Delphine Berthod, représentante du médecin cantonal auprès des écoles valaisannes
05 sept. 2020, 05:30
/ Màj. le 09 sept. 2020 à 08:34
Coronavirus casal dessin

Un enfant de 12 ans qui prend le train doit mettre un masque. Alors pour quelle raison, lors de transports scolaires quatre fois par jour, des ados de 12 à 16 ans sont-ils entassés dans un bus scolaire sans masque?

 

La différence entre ces deux situations est que dans le bus scolaire les enfants sont entre eux, comme en classe, alors que dans le train ils sont potentiellement aussi avec des adultes qui pourraient leur transmettre le virus. En effet, selon les directives de l’OFSP et des transporteurs publics, le port du masque est uniquement obligatoire pour les élèves de plus de 12 ans (dès le cycle d’orientation) s’ils partagent les transports avec d’autres usagers, notamment des adultes. Dans ce cas, le risque de transmission adultes-adolescents est plus important. Cependant, le port du masque n’est pas obligatoire si les transports sont exclusivement scolaires. Si certains parents sont rassurés de demander à leur enfant de mettre un masque dans les transports scolaires également, ils le peuvent, mais cela n’est pas obligatoire.

Vous pouvez poser vos questions à Delphine Berthod en nous écrivant à vincent.fragniere@lenouvelliste.ch 

par Vincent Fragnière