Jeux olympiques d'hiver 2026
 23.03.2018, 16:06

Sion 2026: désaccord sur le soutien financier de la Confédération

chargement
L'enveloppe de 909 millions de francs reçoit l'aval de la Conférence des gouvernements cantonaux, à certaines conditions.

JO La procédure de consultation concernant quatre arrêtés de crédits fixant les contributions fédérales à la candidature de Sion 2026 a pris fin ce vendredi. Il y a du désaccord dans l'air.

Le soutien financier du Conseil fédéral à la candidature Sion 2026 ne fait pas l'unanimité. L'enveloppe de 909 millions de francs reçoit l'aval de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) et des milieux du tourisme. Mais les partis s'inquiètent de la facture et des conséquences environnementales.

Le Conseil fédéral est convaincu des effets positifs des Jeux olympiques et paralympiques sur la cohésion nationale et le développement économique du pays. Ces arguments font mouche auprès d'une partie des destinataires de la procédure de consultation, qui prenait fin vendredi.

Les cantons adhèrent au principe de la candidature Sion 2026. Ils posent cependant deux conditions: l'approbation par la population des cantons hôtes et l'octroi des crédits nécessaires.

La CdC dit approuver l'objectif du Conseil fédéral selon lequel les Jeux d'hiver doivent apporter un gain substantiel dans les domaines de la durabilité et de l'innovation. "Ces Jeux doivent également laisser un héritage en générant une plus-value durable en termes d'attractivité et de qualité de vie en Suisse", écrit-elle vendredi dans un communiqué.

La Conférence ajoute toutefois que les aides financières prévues ne doivent pas "remettre en question, à aucun moment, d'autres contributions versées par la Confédération aux cantons". Et les gouvernements cantonaux refuseraient tout report de charges sur les cantons.

Les milieux du tourisme sont pour leur part très enthousiastes. Avec Sion 2026, l'occasion est donnée de "montrer la beauté et l'efficacité de la Suisse" à des milliards de personnes, ceci dans "un cadre financier raisonnable", font valoir de concert hotelleriesuisse, Gastrosuisse et la Fédération suisse du tourisme.

Question du financement

Pour le PDC, l'organisation des JO représente "une formidable opportunité" et la participation de la Confédération est "proportionnée et suffisante". Mais il faut que le financement soit assuré, que la durabilité et la sécurité soient garanties, et que l'évènement obtienne le soutien de la population locale.

Cet entrain est partagé par le PBD, qui voit dans cette candidature intercantonale l'occasion de renforcer les liens entre villes et régions de montagnes, ce qui aurait des effets positifs sur l'esprit de cohésion de la population suisse.

L'UDC est tiède, craignant qu'au final les coûts ne se révèlent bien plus élevés que prévu. Pour que le projet soit viable, il faut d'abord que les régions concernées garantissent leur soutien.

Le parti ne se prononcera donc qu'après le vote du Valais, et lorsqu'il sera garanti que le contribuable n'aura pas à payer davantage. Il conditionne par ailleurs son soutien au renouvellement de l'armée de l'air et de la défense aérienne.

Quant au PLR, il prendra position lundi. A l'automne dernier, les libéraux-radicaux estimaient séduisante l'idée de Jeux olympiques qui ne soient pas marqués par le gigantisme. Toutefois, malgré leur sympathie à l'endroit des JO, ils considèrent que le Parlement doit prendre une décision "entrepreneuriale".

Du côté des Vert'libéraux, on approuve l'apport de la Confédération à la candidature Sion 2026, considérée comme une "opportunité". Mais à certaines conditions: les Jeux doivent être écologiques et exemplaires. Et les coûts pris en charge par la Confédération doivent être, au moins partiellement, répercutés dans le budget du Département fédéral des sports (DDPS).

Au peuple de décider

Le Parti socialiste n'est pas du tout emballé, pointant du doigt le gigantisme des derniers JO sous l'égide du Comité international olympique. Pour le PS, des Jeux avec une gestion durable et une responsabilité sociale sont aujourd'hui à peine possible. Le parti voit dans leur organisation plus de risques - pour l'environnement et les finances notamment - que d'opportunités.

Les socialistes sont d'avis que le peuple doit se prononcer sur ce soutien d'un milliard de francs. Le National a accepté le 13 mars une motion de Silva Semadeni (PS/GR) allant en ce sens, mais le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

>>A lire aussi: Le Conseil national veut que tous les Suisses puissent se prononcer sur Sion 2026

Pour les Verts aussi, c'est au peuple de trancher. Ils s'opposent farouchement au financement des JO par la Confédération. Ces joutes représentent des risques financiers pour les cantons, une faute stratégique pour l'avenir du tourisme suisse et une destruction de l'environnement, écrit le parti. Une analyse reprise par les organisations environnementales.

Les Grisons à reculons

Les Valaisans se prononceront le 10 juin sur la candidature Sion 2026. Le canton de Berne votera entre fin 2018 et début 2019. Dans la commune de Kandersteg (BE), qui devrait accueillir les épreuves de saut à ski et de combiné nordique, un scrutin est fixé au 8 juin. Aucun vote n'est prévu dans le canton de Vaud.

Quant aux Grisons, après l'échec dans les urnes de la candidature de St-Moritz, ils sont sur la retenue et ne veulent soutenir financièrement que la partie grisonne de l'événement. Avec les courses de bob, luge et skeleton prévues à St-Moritz, le canton fait partie de la candidature Sion 2026, mais il s'exclut explicitement des cantons organisateurs.

>>A lire aussi: Les Grisons sur la retenue pour Sion 2026

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

1/4 Rétrospective 2018Rétrospective 2018: retour sur Sion 2026 ou la campagne vraiment sportRétrospective 2018: retour sur Sion 2026 ou la campagne vraiment sport

Sion 2026Le Parlement tourne la page des JO d’hiver 2026Le Parlement tourne la page des JO d’hiver 2026

Grand ConseilLa candidature pour Sion 2026 a coûté 1 million à l’Etat du ValaisLa candidature pour Sion 2026 a coûté 1 million à l’Etat du Valais

RéactionJO 2026: le ministre valaisan Frédéric Favre réagit au vote négatif de CalgaryJO 2026: le ministre valaisan Frédéric Favre réagit au vote négatif de Calgary

Jeux olympiquesLe Conseil des Etats enterre le crédit pour Sion 2026Le Conseil des Etats enterre le crédit pour Sion 2026

Top