Jeux olympiques d'hiver 2026

A Turin, les Jeux olympiques ont dopé le tourisme et miné les comptes

chargement

Jeux alpins 1/2 Malgré des sites abandonnés et une dette abyssale, Turin tente de nouveau l'aventure olympique. Les Jeux de 2006 ont permis d'augmenter la fréquentation de la ville et de moderniser les infrastructures.

 29.05.2018, 17:30
Premium
Malgré des erreurs (ici le village olympique partiellement squatté par des clandestins et des trafiquants de drogue) les Turinois ont vu leur ville positivement transfigurée par le projet olympique de 2006.

Les chiffres de l’Observatoire touristique piémontais sont éloquents: la ville de Turin est passée de 577 000 touristes par an avant les Jeux olympiques d’hiver 2006 à plus de 1,1 million en 2014. Et depuis, ce boom se confirme, avec une tendance nouvelle: si les touristes étaient surtout italiens après les Jeux, ils proviennent désormais massivement de l’extérieur. En 2015,...

À lire aussi...

1/4 Rétrospective 2018Rétrospective 2018: retour sur Sion 2026 ou la campagne vraiment sportRétrospective 2018: retour sur Sion 2026 ou la campagne vraiment sport

Sion 2026Le Parlement tourne la page des JO d’hiver 2026Le Parlement tourne la page des JO d’hiver 2026

Grand ConseilLa candidature pour Sion 2026 a coûté 1 million à l’Etat du ValaisLa candidature pour Sion 2026 a coûté 1 million à l’Etat du Valais

RéactionJO 2026: le ministre valaisan Frédéric Favre réagit au vote négatif de CalgaryJO 2026: le ministre valaisan Frédéric Favre réagit au vote négatif de Calgary

Jeux olympiquesLe Conseil des Etats enterre le crédit pour Sion 2026Le Conseil des Etats enterre le crédit pour Sion 2026

Top