Ici, on aime les animaux et on en parle

Vols et trafics de chiens en augmentation depuis le début de la crise sanitaire. Par Gaëlle Mandon

chargement
 06.07.2021, 11:00
Gaëlle Mandon, médecin vétérinaire.
Animaux

Les propriétaires rentrent dans la salle de consultation vétérinaire une boule de poils accrochée au bout d’une laisse mordillée, heureux d’avoir enfin reçu ce chiot si longtemps désiré et si difficile à trouver. 

Depuis le début de la crise sanitaire, le nombre de chiens enregistrés en Suisse a augmenté de 3%, chiffre malgré tout modeste comparé aux pays tels que l’Angleterre, la France ou les Etats Unis.

Le communiqué de presse de l’industriel Nestlé en octobre 2020 a d’ailleurs révélé que la croissance du groupe pendant la pandémie avait principalement été portée par les produits dédiés aux animaux de compagnie.

Cet engouement pour les chiens, nuancé en Suisse par l’obligation de suivre des cours, a suscité des convoitises. Et l’envers du décor est peu réjouissant: le trafic et les vols de chiens explosent.

En effet, la difficulté de trouver un chien par des voies classiques (élevage, refuge) a favorisé un marché parallèle.

Troisième trafic mondial derrière celui des armes et de la drogue, la vente illégale d’animaux de compagnie prospère en Suisse avec des marges allant jusqu’à 1000 CHF par chiot. En quelques années le nombre de chiens importés a doublé passant de 12000 en 2007 à 26000 en 2018. Or en 2018 seuls 3000 permis officiels d’importation ont été délivrés en Suisse alémanique…

L’avidité des voleurs a également été attisée par ce marché prometteur. Ainsi en Angleterre depuis le mois de mai les recherches lancées par les propriétaires désemparés ont augmenté de 450% sur Google Trends. Même constat aux Etats Unis.

En France la Brigade de protection animale explique que les vols ont lieu en pleine rue en coupant les laisses des chiens ou en les arrachant du véhicule de leur maitre. Certains chiens sont même volés sur contrat avec un repérage en amont par des spécialistes du rapt!

Malgré les mises en garde répétées des autorités et des professionnels, Internet reste le portail privilégié des trafiquants pour revendre les animaux en les mettant en scène sur des photos qui font craquer des acheteurs naïfs. Les risques sont pourtant très sérieux que ce soit au niveau sanitaire avec l’introduction possible de chiens enragés, de chiots malades ou au niveau des sanctions financières applicables lors de l’introduction illégale de chiens.

En savoir plus: Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AnimauxDangers au jardin pour nos compagnons à quatre pattes. Par Caroline SaillenDangers au jardin pour nos compagnons à quatre pattes. Par Caroline Saillen

Top