Ici, on aime les animaux et on en parle
 18.11.2019, 15:06

Solitude et anxiété chez les chiens. Par Romaine Spahr

chargement
Romaine Spahr, vétérinaire comportementaliste.
Animaux

La vie moderne et ses contraintes entraînent des changements importants dans la détention d’animaux de compagnie et en particulier les chiens. Ceux-ci sont livrés à eux-mêmes dès leur plus jeune âge en restant de longues heures dans une maison ou un appartement, un environnement plutôt pauvre en stimulations.

Le chien est une espèce sociale comme l’humain. Nous sommes construits pour vivre ensemble, dans une société où nous apprenons dès la naissance à communiquer et à s’attacher.

Pour le chien, le processus est identique. La solitude est un apprentissage, non inné. Le chiot vit en Fusion avec sa mère et la fratrie. Lors de l’acquisition du chiot par le propriétaire, le chiot reporte cet attachement sur la personne qui lui prodigue des soins. Ce lien physiologique devra évoluer vers l’âge de 5 mois vers un détachement, c’est-à-dire un lien différent, un attachement au groupe, incluant une certaine autonomie.
Si certains chiens le font spontanément, d’autres, éventuellement conditionnés par des humains anxieux, ne feront jamais cette évolution nécessaire au bien-être humain et animal!

Si cette évolution physiologique ne se fait pas pour diverses raisons, le chiot est tout de suite stressé dès que la personne d’attachement disparaît de son environnement. Pour apaiser cette angoisse, le chiot va hurler, détruire des objets ou du mobilier ou faire ses besoins à l’intérieur.

Toute la stratégie de thérapie consiste à mettre en place cette distance qui permet au jeune chien de s’épanouir sans casser le lien au propriétaire et de rassurer le propriétaire en lui expliquant que le lien sera toujours présent sous une forme différente. Le chiot apprend progressivement à se prendre en charge sans aide extérieure. «La solitude vivifie; l’isolement tue», comme le dit Joseph Roux.

Si rien n’est entrepris, ce stress se péjore sur la durée, et la stratégie inconsciente du propriétaire sera d’éviter au maximum de laisser son chien seul.

Le détachement est un apprentissage pourtant indispensable au bien-être du chien, l’éviter c’est maintenir le chien dans un état de dépendance totale, ce qui est en contradiction avec la volonté d’avoir un chien bien dans sa tête et ses pattes!

En savoir plus: Le site de la pratique vétérinaire des Champs Neufs                                                                 


 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AnimauxDu bonheur des animaux. La chronique de Romaine SpahrDu bonheur des animaux. La chronique de Romaine Spahr

AnimauxQui veut des chiens dangereux? Par Romaine SpahrQui veut des chiens dangereux? Par Romaine Spahr

AnimauxLa hiérarchie canine, mythe ou réalité? Par Romaine SpahrLa hiérarchie canine, mythe ou réalité? Par Romaine Spahr

Top