Ici, on aime les animaux et on en parle

Sang pour sang animal. Par Caroline Saillen

chargement
 05.01.2021, 11:00
Caroline Saillen, médecin vétérinaire.
Animaux

Il est intéressant de savoir que la première transfusion sanguine chez l’homme a été réalisée par Jean-Baptiste Denis le 15 juin 1667. Il s’agissait en fait d’une xénotransfusion, qui correspond à une transfusion de sang d’une espèce animale à une autre. Cette transfusion a eu lieu entre un agneau et un garçon de 15 ans, permettant à ce patient de guérir aussitôt et de manière définitive. Par la suite, d’autres interventions similaires ont eu lieu, mais au vu des nombreux échecs, ces pratiques ont été interdites. Il faut attendre 1818 pour que les premières transfusions de sang d’humain à humain aient lieu. Cependant, bon nombre de patients mourraient à la suite de l’intervention, car les médecins à cette époque ignoraient l’existence des groupes sanguins. Ce n’est qu’en 1900 que ces derniers sont découverts et que la transfusion devient de plus en plus sûre pour les receveurs.

La transfusion en médecine vétérinaire s’est développée à partir des années 1960 en tant que moyen thérapeutique. Ce procédé est nécessaire lors d’une perte de sang importante (hémorragie due à un accident, saignements lors de chirurgie, intoxication à la mort-aux-rats, maladie du sang ou de la moelle osseuse) ou lors de maladie touchant les facteurs de coagulation.

Des groupes sanguins existent aussi chez les animaux. Ils sont différents de ceux de l’humain et même différents entre espèces animales. C’est pour cela qu’un groupage sanguin doit être effectué avant chaque transfusion afin de garantir la compatibilité du donneur et du receveur et ainsi d’éviter des réactions pouvant être mortelles.

Actuellement, des banques de donneurs canins et félins sont établies par certains centres vétérinaires, comme c’est le cas avec la clinique lausannoise Medi-Vet pour la Suisse romande. Les donneurs sont sélectionnés selon différents critères et peuvent alors être appelés lors d’une urgence. Concrètement, le propriétaire de l’animal «donneur» est contacté et, s’il le peut, se déplace immédiatement chez Medi-Vet. Le sang prélevé est injecté chez le malade dans la foulée. Comme le sang frais se conserve au maximum 28 jours, il n’existe pas de banque de sang.

En Valais, il n’est pas habituel que des chiens ou chats aient le rôle de donneur de sang. La principale raison est l’éloignement trop important de la clinique Medi-Vet. Effectivement, chaque minute compte en médecine d’urgence.

En savoir plus : Le site de la pratique vétérinaire Valesia
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AnimauxHerbe à chat ou herbes-aux-chats. Par Caroline SaillenHerbe à chat ou herbes-aux-chats. Par Caroline Saillen

AnimauxRien ne sert de gronder, il faut gérer le bac du chat dès le début. Par Caroline SaillenRien ne sert de gronder, il faut gérer le bac du chat dès le début. Par Caroline Saillen

Top