Le coronavirus concerne-t-il aussi nos animaux? Par Yves Charlot

10 nov. 2020, 11:00
/ Màj. le 23 nov. 2020 à 09:25
Yves Charlot, médecin vétérinaire

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) vient de publier une mise à jour des données sur le Covid-19 chez les animaux, dans l’état actuel des connaissances.

Tout d’abord, les chauves-souris indigènes de Suisse ne présentent aucun rôle dans l’actuelle pandémie. Ces espèces sont strictement protégées.

Concernant les animaux de rente, le risque a été écarté chez les poules et les porcs. Les bovins sont faiblement réceptifs.
Le virus a été découvert chez quelques animaux dans le monde (chiens, chats, félins de zoo, visons d’élevage). Seuls des chats et visons ont présenté de légers symptômes. Le chien semble peu réceptif.

Concernant les chiens, le virus ou son matériel génétique ont été détectés chez quelques animaux. Ils ont été contaminés par des personnes en contact étroit. Même chose pour les chats qui peuvent développer quelques symptômes.
Chiens et chats ont par ailleurs développé des anticorps dans les régions fortement touchées (deux études, chinoise et italienne).

Huit grands félins, dont un seul avec symptômes, ont été contaminés, probablement par le personnel au zoo de New York, ils se sont tous remis.

Les visons d’élevage ont été contaminés au Danemark et aux Pays-Bas, sans doute par le personnel. Deux employés pourraient avoir été contaminés par les visons, c’est le seul cas soupçonné de transmission animale, et ce dans un modèle d’élevage intensif.

Des chats, des furets et des hamsters ont pu être infectés expérimentalement: les charges virales et voies d’administration n’ont alors rien de naturel.

Les êtres humains avec symptômes disséminent de grandes quantités de virus par le nez et la bouche et devraient donc éviter des contacts trop étroits avec les animaux. Les règles d’hygiène doivent aussi s’appliquer avec les animaux, notamment le lavage des mains.

Les professionnels intervenant sur les animaux doivent être avertis des situations de quarantaine. Les animaux doivent alors être transportés par de tierces personnes avec précautions.

Les tests ne doivent pas être pratiqués sur les animaux. On n’utilisera pas de masque ou de gel hydroalcoolique sur les animaux!

En savoir plus: Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône