Ici, on aime les animaux et on en parle
 09.06.2020, 11:00

Divinisé ou diabolisé, le chat nous accompagne depuis des millénaires. Par Gaëlle Mandon

chargement
Gaëlle Mandon, médecin vétérinaire.
Animaux

Le chat sauvage d’Europe, Felis sylvestres, est de retour en Suisse: Pro Natura le consacre même animal de l’année 2020. Après avoir été décimé, car considéré comme nuisible, il réinvestit peu à peu le Jura avec une centaine d’individus répertoriés et revient dans la catégorie des animaux à protéger.

Il montre de grandes similitudes physiques avec nos chats domestiques; ce sont pourtant deux espèces différentes avec une génétique propre à chacune. Cependant la possibilité de croisement entre eux menace la survie du chat sauvage d’Europe avec une dilution possible de son matériel génétique face au 1,6 million de chats domestiques vivant en Suisse.

Mais, contrairement à ce qu’on pourrait penser, cet animal très difficile à observer n’est pas l’ancêtre de nos chats domestiques.

Le mot domestication est d’ailleurs controversé en ce qui concerne les chats: contrairement aux chiens dont on va développer des aptitudes pour la chasse, la garde, etc., les chats ne font que ce qu’ils savaient déjà faire, chasser les rongeurs!

L’histoire de la domestication de nos matous remonte au chat sauvage afro-asiatique (Felis lybica).

Il y a 10 000 ans au Proche-Orient, berceau de l’agriculture, les hommes ont compris l’intérêt de tolérer ces prédateurs très efficaces pour protéger leur récolte. Peu à peu, ils ont apprivoisé des chats pris entre la naissance et le sevrage et sélectionné les plus dociles.

Les chats domestiques ont atteint nos latitudes il y a environ 2000 ans, avec les Romains.

Mais l’âge d’or du chat se situe en Egypte antique: le chat était alors très respecté, au même titre qu’un membre de la famille. Il était représenté par la déesse du foyer et de la maternité, Bastet, au trait félin. Les fêtes annuelles consacrées à cette déesse regroupaient jusqu’à 700 000 pèlerins!

Jusqu’alors tolérés voire adulés, ils vont devenir la proie de persécutions au Moyen Age lorsque le pape Grégoire IX publie une bulle pontificale déclarant que le diable s’incarne dans les chats noirs.

Leur situation va s’améliorer après le Moyen Age.

Au XIXe siècle, les hommes vont commencer à sélectionner les chats sur des critères physiques: les races de chats étaient nées et, avec elles, une autre relation entre l’homme et son chat commençait.
 

En savoir plus: Le site du cabinet vétérinaire Les Berges du Rhône


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AnimauxCoronavirus: un risque de transmission par nos animaux domestiques? Par Gaëlle MandonCoronavirus: un risque de transmission par nos animaux domestiques? Par Gaëlle Mandon

AnimauxComment protéger mon chien du froid? Par Gaëlle MandonComment protéger mon chien du froid? Par Gaëlle Mandon

AnimauxLa flore digestive: vers de nouveaux espoirs thérapeutiques chez le chien. Par Gaëlle MandonLa flore digestive: vers de nouveaux espoirs thérapeutiques chez le chien. Par Gaëlle Mandon

Top