8 étoiles valaisannes: durant plus d’un an, «Le Nouvelliste» va suivre 8 jeunes sportives et sportifs

Faire de son sport préféré son métier. Ce rêve, des dizaines de jeunes Valaisannes et Valaisans tentent de le réaliser. Le Nouvelliste a décidé d’accompagner huit d’entre eux pendant plus d’une année pour vous permettre de mieux découvrir le quotidien de ces athlètes en devenir.
18 oct. 2021, 12:00
/ Màj. le 29 oct. 2021 à 16:09
logo web

Comment une ou un adolescent vit son quotidien lorsqu’il a une chance de pouvoir faire carrière dans le sport? De quelle manière arrivent-ils à progresser dans leur sport favori tout en ayant une vie d’ado? Que se passe-t-il dans la tête de ces jeunes, très motivés à réaliser le rêve de leur vie, mais en même temps déjà soumis à une certaine pression? 

Pendant plus d’une année, «Le Nouvelliste» va tenter de répondre à ces questions – et à d’autres – en suivant de près la trajectoire de trois filles et de cinq garçons qui ont une réelle chance de faire de leur sport favori leur métier. Nous vous proposons, dès aujourd’hui, de faire plus ample connaissance avec nos huit étoiles en devenir avant de vous donner rendez-vous chaque mois pour accompagner leur évolution. Evidemment, nous suivrons aussi de près tous leurs résultats dans nos éditions quotidiennes.

Découvrez la vidéo de présentation


A travers cette démarche qui s’inscrit sur la durée, nous vous proposons une autre manière de traiter du sport, moins axée sur le résultat immédiat au profit de trajectoires humaines à un moment particulier de la vie d’une ou d’un sportif, celui où tous les rêves sont encore possibles.


Les huit étoiles en devenir

Soraya Becerra, Martigny (athlétisme)

©Sacha Bittel 

L’athlète du CABV Martigny, 17 ans, est un petit phénomène du sprint. En courant en 11’’67 en septembre dernier, elle a tutoyé, à un centième près, la meilleure performance de Mujinga Kambundji au même âge. L’étudiante de l’ECG de Martigny détient les records valaisans U18 sur 100 mètres et 200 mètres.


Malorie Blanc, Ayent (ski)


©Sacha Bittel

 


En deuxième année au centre national de performance Ouest à Brigue, la skieuse d’Ayent, 17 ans, s’apprête à vivre sa deuxième saison au niveau FIS, le troisième échelon du ski. Malorie Blanc prend part aux quatre disciplines mais avoue une préférence pour la vitesse. Elle espère découvrir la Coupe d’Europe cet hiver.


Amaëlle Caloz, Saillon (BMX)


©Sacha Bittel

 


La citoyenne de Saillon, 20 ans, est l’une des meilleures pilotes en Suisse. Elle a même terminé 5e d’une Coupe du monde U23 en Italie. Cet hiver, elle se rendra en Argentine pour un stage intensif de deux mois. Sa carrière a été freinée durant deux ans par deux fractures de la clavicule. Elle vise les Jeux olympiques.


Thibaud Contesse, Monthey (VTT)


©Sacha Bittel

 


Le Montheysan, 14 ans, est deuxième dans la hiérarchie suisse chez les U15, dans le top 10 européen. Il pourrait jouer un rôle en vue lors des Mondiaux juniors qui se dérouleront en Valais, en 2025. Spécialiste de cross-country, sa discipline préférée, Thibaud Contesse excelle également sur la route et sur la piste. 


Stevan Maitin, St-Gingoph (judo)


©Sacha Bittel

 


A 15 ans, il est déjà numéro un en Suisse chez les U18 et les U21. Stevan Maitin, de Saint-Gingolph, est encore cadet, dans la catégorie des moins de 55 kilos, mais il a déjà pris part à une Coupe d’Europe U18 où il s’est classé 5e. Il s’entraîne à Collombey-Muraz et appartient à l’équipe nationale U18.


Solan Oberholzer, Collombey-Muraz (natation)


©Sacha Bittel

 


Le nageur de Collombey-Muraz, 16 ans, a disputé sa première compétition à 11 ans. Il poursuit sa progression au Tessin après avoir intégré le centre national de performance de Swiss Swimming à Tenero. Solan Oberzolzer possède le troisième meilleur temps européen de sa classe d’âge sur 200 mètres brasse en 2’20’’37 réalisé en 2021.


Matteo Palmisano, Flanthey (hockey)


©Sacha Bittel

 


A l’instar d’autres Valaisans de son âge, le citoyen de Flanthey a dû quitter notre canton pour poursuivre sa progression. A Fribourg depuis l’été 2020, le défenseur de 16 ans évolue déjà avec les juniors U20 élites après une première saison convaincante en U17. Il est également international U17. 


Zackary Zumstein, Sion (basket)


©Héloïse Maret

 

 A 15 ans, le Sédunois a déjà choisi l’exil puisqu’il joue désormais pour un collège aux Etats-Unis, l’Archbishop Moeller. Il vit à Cincinnati, chez sa tante, depuis cet été. Double national, américain et suisse, Zacchary Zumstein évolue au poste de meneur. Il est aussi international suisse junior. Il rêve d’intégrer une université.


par Vincent Fragnière,Christophe Spahr