Réservé aux abonnés

Au zoo des Marécottes, les soigneurs toujours au service des animaux malgré le Covid

Si la fermeture des lieux de loisirs a mis un sérieux coup de frein aux activités du zoo alpin, la vie ne s'y est jamais arrêtée. Depuis la réouverture en mars, elle a juste retrouvé un cours (presque) normal. Clémentine Coquoz, gardienne d'animaux, nous raconte son quotidien en vidéo.
08 avr. 2021, 19:00 / Màj. le 11 mai 2021 à 09:57
Clémentine Coquoz apporte des bananes, péché mignon des cerfs du parc.

Malgré la pandémie et une baisse du nombre de visiteurs, le travail ne manque pas au zoo des Marécottes. Car le printemps rime avec une foison de naissances et la fin des périodes d’hibernation. «D’ordinaire, on est trois gardiens et un apprenti. Aujourd’hui, avec le Covid, on travaille une semaine chacun», explique Clémentine Coquoz, gardienne du parc animalier.

Pour faire ce métier, il faut avant tout être passionné et polyvalent. Qu’il pleuve ou qu’il vente, que le zoo soi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois