Femmes Valais
 22.09.2020, 09:50

Une Valaisanne présidente des mécaniciens de locomotives

chargement
Hanny Weissmüller succède à Hans-Ruedi Schürch à la tête du Syndicat du personnel des transports (SEV).

Première Hanny Weissmüller de Haute-Nendaz est la première femme à être élue à la tête du personnel de locomotives au sein du Syndicat des transports.

C’est une première dans le monde masculin des mécaniciens de locomotives. Une femme a été élue présidente du personnel de locomotives au sein du Syndicat du personnel des transports (SEV). Il s’agit de Hanny Weissmüller (47 ans), originaire de Suisse alémanique et qui vit à Haute-Nendaz.

Cette élection est assez surprenante puisque selon les chiffres diffusés par le syndicat, les femmes «ne représentent que 4% environ des effectifs de mécaniciens dans la branche».

Citée dans un communiqué du SEV, la nouvelle présidente déclare: «Les femmes sont encore en première ligne au sein des foyers. Les horaires de travail doivent être améliorés afin de mieux favoriser la conciliation entre vie privée et vie professionnelle», ce qui permettrait, à ses yeux, de lutter contre la pénurie de personnel dans sa profession.

Un rêve d’enfance

Lorsqu’elle a été candidate à la constituante valaisanne sous les couleurs du Parti socialiste, Hanny Weissmüller a expliqué qu’après une vie professionnelle riche et variée, à 40 ans, elle a décidé de vivre son rêve d’enfance et s’est lancée dans cette voie… «Depuis je conduis les trains avec un énorme plaisir.»

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Transport ferroviairePas assez de mécaniciens de locomotive: les CFF obligés de supprimer des trainsPas assez de mécaniciens de locomotive: les CFF obligés de supprimer des trains

Top