Femmes Valais

Election au Tribunal cantonal: deux femmes socialistes face à face

chargement

Justice Camille Rey-Mermet et Stéphanie Spahr sont candidates pour devenir juge cantonale. Elles sont toutes deux membres du PS et tentent d’entrer dans une instance qui reste un repaire d’hommes.

 27.11.2020, 11:00
Deux femmes, qui sont à la fois socialistes et juges de district, visent un poste de juge cantonale.

Le douzième juge cantonal valaisan sera une femme socialiste francophone. Par contre, son nom n’est pas encore connu.

Le Grand Conseil débutera sa session de décembre, le mardi 15, à Martigny, par un vote pour départager les deux candidates en lice, Camille Rey-Mermet et Stéphanie Spahr, respectivement juge au Tribunal du district de Monthey et juge au Tribunal des districts de Martigny et Saint-Maurice.

Camille Rey-Mermet part dans la course avec un avantage, puisqu’elle est la candidate officielle de l’influente Commission de justice qui a auditionné les cinq personnes qui ont fait acte de candidature.

Au moment du vote en commission, Camille Rey-Mermet a obtenu 5 voix et Stéphanie Spahr 2. Malgré ce résultat, Stéphanie Spahr a décidé de maintenir sa candidature.

Une seule femme et dix hommes juges

Cette élection fait suite à la décision du Grand Conseil, en septembre dernier, de créer un douzième poste de juge cantonal. Parmi les onze juges actuels, il n’y a qu’une femme, Eve-Marie Dayer-Schmid.

Parmi les critères qui ont fait pencher la balance de la Commission de justice en faveur de Camille Rey-Mermet, il y a ses compétences - elle est aussi juge suppléante au Tribunal cantonal (TC) -, mais aussi le fait qu’elle vient de Monthey, qu’elle est une femme et qu’elle est affiliée au Parti socialiste.

Actuellement, le PS n’est pas représenté parmi les juges au TC, qui compte six représentants de la famille C, trois PLR, un UDC et un membre du Centre gauche PCS.

Camille Rey-Mermet a déjà été candidate à la fonction de juge cantonale en 2015. Elle avait été sèchement battue par deux hommes, Bertrand Dayer (Parti chrétien-social) et Christophe Joris (UDC).

En savoir plus: Deux hommes élus au Tribunal cantonal (élection de 2015)


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JusticeElus dans l'indifférence, les juges de communes mènent pourtant des activités méconnues et étonnantesElus dans l'indifférence, les juges de communes mènent pourtant des activités méconnues et étonnantes

Top