FC Sion
 22.09.2017, 15:40

Football: Christian Constantin reconnaît avoir eu une "réaction un peu trop valaisanne"

chargement
Christian Constantin s'est expliqué devant la presse.

Dérapage Le président du FC Sion a convié la presse à une conférence pour expliquer ses gestes de jeudi soir au terme du match contre Lugano.

Christian Constantin a tenu à s'expliquer suite à son dérapage de jeudi soir à Lugano. Le président explique qu'il en avait tout simplement marre que "Rolf Fringer s'en prenne sans cesse à moi et me critique toujours sur les plateaux de télévision." Avant la partie de Lugano, CC envoie un sms à Rolf Fringer pour lui demander de cesser. "La veille du match, il a poursuivi sur le plateau de télévision de Téléclub." Son fils Barthélémy a lui aussi demandé à l'ancien entraîneur d'arrêter les critiques. "Il n'a pas reconnu qu'il me critiquait. Je lui ai alors dit que s'il ne voulait pas comprendre et reconnaitre ce que qu'il m'avait dit que j'allais lui rafraîchir la mémoire et je lui ai mis quelques claques et un coup de pied", explique le président.

"Comme un Saint-Bernard qui mord"

S'il regrette son geste? "Je regrette qu'il m'attaque continuellement, oui. J'ai alors agi sous le coup de l'émotion et peut-être un peu trop à la valaisanne. Je n'ai pas été porté par les émotions. Mais en tant que Valaisan, je ne peux pas dire que je n'ai pas le sang chaud. Parfois vous vous retrouvez au milieu de gentils Saint-Bernards et d'un coup, sans trop savoir pourquoi, l'un d'entre eux vous mord", image-t-il. "Cette scène, c'est le résultat final à un long processus de dégradation qu'il a eu à mon égard depuis que nous l'avons battu à Lucerne en demi-finale de coupe suisse en 2009 et alors que je dirigeais l'équipe. A la fin du match, il m'avait même dit à quel point cela l'embêtait que nous l'ayons battu et alors que j'étais sur le banc de l'entraîneur."

Plainte civile et pénale en vue

Le président n'entend pas se laisser faire."On va certainement lancer deux plaintes, une sur le plan civil pour atteinte à la personnalité, et une sur le plan pénal pour diffamation." Et régler l'histoire à l'amiable? Le président ne dit pas non. "Toute chose à une fin." De son côté, peut-être, mais si Rolf Fringer dépose une plainte de son côté? "Il va forcément déposer une plainte pénale pour les baffes et le coup de pied. La ligue ouvrira alors l'enquête qu'elle doit ouvrir. Je ne sais pas du tout quelle atttitude elle aura."

Ne pas mélanger foot et olympisme

Jeudi matin, le président Constantin a également annoncé qu'il allait se retirer de la candidature olympique. "Cette candidature est devenue une candidature nationale désormais entre les mains des politiques", explique Christian Constantin. "Et je ne voulais pas lui faire subir cette médiatisation autour de ma personne et de ces faits de vestiaires qui sont incompatibles avec le projet."

>> A lire aussi: Super League: Christian Constantin s'en prend physiquement à Rolf Fringer


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top