FC Sion
 23.09.2018, 12:00

FC Sion: Murat Yakin est déjà confronté à l’urgence avant la venue du FC Zurich jeudi au stade de Tourbillon

chargement
Murat Yakin,au premier plan au côté de Barthélémy Constantin à la Stockhorn Arena de Thoune, se dit qu'il aura beaucoup de travail.

Super League Le nouvel entraîneur de l’équipe valaisanne devra trouver rapidement des solutions après le lourd revers concédé à Thoune samedi soir, 1-4.

Le FC Sion enchaîne une quatrième défaite de rang en championnat. Nettement battu à Thoune, 1-4, le onze valaisan gâche la première de Murat Yakin à sa tête. Sous le regard impuissant de son nouvel entraîneur, relégué en tribunes en raison d’une suspension, il évolue comme un ensemble désarticulé incapable d’assimiler les nouvelles orientations tactiques voulues par son entraîneur. Elles se traduisent par une gestion calamiteuse des instants décisifs de la rencontre, notamment deux buts encaissés dans la foulée immédiate des meilleures occasions du visiteur tant que le tableau d’affichage lui offrait un espoir de retour. Le nouvel entraîneur de la formation sédunoise a trois jours pour trouver des solutions avant la réception de Zurich. 

L’absence de Murat Yakin sur le banc de touche pèse très lourd

Assis au quatrième rang de la tribune principale entre Barthélémy Constantin, directeur sportif du FC Sion, et Alexandre Zen-Ruffinen, avocat du club, Murat Yakin se trouve très proche du banc du FC Sion à la Stockhorn Arena. La distance, due à un solde de suspension à purger, suffit pourtant à réduire son influence au point de la rendre inexistante sur l’évolution de son équipe. Ni les cris, ni les gestes, ni les allées et venues d’un envoyé spécial n’indiquent un lien quelconque avec Christian Zermatten, son assistant, dans le rectangle technique. Sa gestuelle ne trahit aucune émotion face aux événements du terrain. Son calepin riche de notes, Murat Yakin quitte l’enceinte bernoise par la sortie des tribunes réservée aux spectateurs. Sans passage au vestiaire, qui lui est interdit avant et après la rencontre. Le scénario se répétera contre Zurich jeudi soir au stade de Tourbillon pour la deuxième rencontre du technicien bâlois. 

 

 

Des chantiers ouverts dans tous les secteurs de jeu

Le changement de système de jeu déterminé par Murat Yakin, qui veut que le Fc Sion se présente dans une configuration en 3-5-2 malléable en 5-3-2, désoriente-t-il le onze valaisan au point de lui faire perdre tous ses repères? Si le visiteur donne encore le change durant la période initiale, essentiellement dans sa capacité de contenir les offensives bernoises, la performance réalisée au retour des vestiaires déroute. L’organisation défensive vole en éclats sur toutes les transitions bernoises. Les hommes du milieu s’époumonent à colmater les espaces d’une équipe beaucoup trop étirée et le secteur offensif évolue comme un corps étranger dans cet ensemble désordonné. A ces éléments concrets s’ajoute la gestion déficiente des moments décisifs du match. Ils tournent tous en faveur des Thounois. Le hasard n’explique pas à lui seul cette orientation unique.

Le FC Sion n’a pas le buteur qui fait la différence

Buteur à Lausanne six jours auparavant, Moussa Djitté connaît moins de réussite à Thoune. Guillaume Faivre dévie d’abord un essai du jeune Sénégalais sur le montant alors que Thoune ne mène que d’une longueur (58e), puis il manque le cadre en se présentant seul à dix mètres du but bernois (77e). Ces deux actions ravivent les images des précédentes victoires valaisannes sur la pelouse caoutchoutée de l'Oberland. Le style de jeu particulier d’une telle surface, contre un adversaire habitué à le maîtriser, exige beaucoup de réalisme dans la surface de réparation adverse. En 2011, deux buts de Giovanni Sio font le désespoir de Bernard Challandes, entraîneur des Bernois, qui implore «donnez-moi un Sio» au coup de sifflet final.  Lors des dernières saisons, des buts de Carlitos, de Moussa Konaté ou de Matheus Cunha (le Brésilien inscrit trois buts au printemps lors du succès sédunois 4-1) ouvrent tous la voie à des victoires valaisannes. Samedi, personne n’enfile le maillot du buteur providentiel. La faiblesse du jeu offensif des Sédunois l’explique partiellement.

A lire aussi : Murat Yakin, l’instinct plutôt que les données scientifiques


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RépliqueFC Sion: la réponse de Seydou Doumbia sur les réseaux sociauxFC Sion: la réponse de Seydou Doumbia sur les réseaux sociaux

LicenciementsFC Sion: le président motive sa décision, les joueurs se défendentFC Sion: le président motive sa décision, les joueurs se défendent

LicenciementsLe FC Sion a envoyé une lettre de licenciement à plusieurs joueursLe FC Sion a envoyé une lettre de licenciement à plusieurs joueurs

EpidémieCoronavirus: les matchs de Super League, dont Sion - Saint-Gall, renvoyésCoronavirus: les matchs de Super League, dont Sion - Saint-Gall, renvoyés

NotationFC Sion: les notes des joueurs contre Lugano et leur moyenne après cinq journéesFC Sion: les notes des joueurs contre Lugano et leur moyenne après cinq journées

Top