Enquêtes et longs formats

Révélations sur la compagnie Interface: autorités pas au courant et subventions gelées

chargement

Accusations Suite à notre enquête sur les soupçons d’emprise morale et d’abus sexuel dans la compagnie sédunoise Interface, les autorités affirment ne pas avoir été au courant de ces agissements. La ville de Sion gèle ses subventions et ferme les locaux de la troupe, tandis que le canton va analyser la situation dès lundi.

 10.01.2021, 19:58
Lecture: 4min
Premium
Le quartier général de la compagnie se situe au cœur du théâtre Interface Zone Sud, même si les structures sont séparées.

L’Etat du Valais et la ville de Sion, qui subventionnent la compagnie Interface depuis de nombreuses années, ont rapidement réagi à notre enquête. Paru ce samedi 9 janvier, l’article faisait état d’accusations d’emprise morale, de dérives sectaires, d’abus sexuels et d’exploitation financière au sein de la compagnie de danse et pointait en particulier son fondateur André Pignat.

A lire aussi : Accusations...

À lire aussi...

AccusationsAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie InterfaceAccusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie Interface

Top