Enquêtes et longs formats

Accusations d’emprise morale et d’abus sexuels, le côté sombre de la compagnie Interface

chargement

Accusations La compagnie de danse Interface, subventionnée par les pouvoirs publics, est soupçonnée de dérives sectaires à fortes connotations sexuelles. Agressions sexuelles, emprise psychique et exploitation financière: les témoignages de huit personnes pointent en particulier le fondateur de la compagnie. Ce dernier conteste fermement toutes les accusations. Notre enquête.

 09.01.2021, 05:30
Lecture: 24min
Premium
Huit témoins nous ont raconté ce qu'ils avaient vécu durant leur passage chez Interface.

«Je n’avais plus d’argent, plus de compte en banque, plus de nom de famille, plus d’adresse. C’est comme si tout ce qui faisait de moi un individu avait disparu. Dans ce groupe, tu dois être capable de tout faire, de tout traverser, de tout donner. Absolument tout. Sauf que ce don de soi ne sert pas tes objectifs et...

À lire aussi...

Restrictions sanitairesCoronavirus: comment des restaurants valaisans ouvrent discrètement leurs portes en dépit des interditsCoronavirus: comment des restaurants valaisans ouvrent discrètement leurs portes en dépit des interdits

Covid, un an aprèsCoronavirus: comment le Valais a géré la pandémieCoronavirus: comment le Valais a géré la pandémie

COVID UN AN APRÈS (5/6)Fully, Saxon et les cas de coronavirus de l’étéFully, Saxon et les cas de coronavirus de l’été

Covid, un an après (4/6)Coronavirus à Zermatt, des foyers d’infection persistantsCoronavirus à Zermatt, des foyers d’infection persistants

Covid, un an après (3/6)Verbier, immunisée après la première vague de coronavirus?Verbier, immunisée après la première vague de coronavirus?

Top