Réservé aux abonnés

Pour Sidney Kamerzin, «le Valais doit parler d’une seule voix à Berne»

Sorti premier de sa liste dimanche, Sidney Kamerzin, le nouveau conseiller national PDC, revient sur son élection, sur le recul du PDC valaisan et dit pourquoi, selon lui, le canton a tout à gagner d’un duo PDC Beat Rieder-Marianne Maret au Conseil des Etats.
23 oct. 2019, 19:13 / Màj. le 24 oct. 2019 à 08:55
Sidney Kamerzin (à droite) avec le PDC du Haut-Valais Philipp-Matthias Bregy, au soir des élections, dimanche 20 octobre.

Sidney Kamerzin, vous êtes nouvellement élu devant le sortant Benjamin Roduit (25 602 contre 25 601) et vous avez devancé de plus de 5200 voix vos colistiers dans votre district de Sierre alors qu’eux-mêmes ont fait une différence largement moindre dans leurs districts respectifs (+2600 pour Roduit à Martigny, +1800 pour Serge Métrailler à Conthey). Comment expliquez-vous ces résultats?

Je dirais que c’est dans la suite logique de mes deux élections au Grand Conseil, lors desquelles j’ai fini &ag...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois